Kaédi,  15/03/2019
Un atelier de validation du code de la pêche continentale et de l’aquaculture a été ouvert, vendredi à Kaédi, à l’initiative conjointe du ministère des pêches et de l’économie maritime et de l’organisation de mise en valeur de fleuve Sénégal (l’OMVS).

La rencontre donnera lieu à la signature de trois conventions pour la pêche locale au niveau des marres de Gandjie et de Bellema au Trarza et deWarla au Gorgol.

Ouvrant la rencontre, le wali mouçaid du Gorgol, M. Mohamed Mahmoud Ould Mohamed El Moctar, a précisé que notre pays compte beaucoup de pêcheries qui peuvent être exploitées dans la pêche continentale en matière de lutte contre l’insécurité alimentaire et le chômage.

Il a également remercié l’OMVS pour le soutien qu’il apporte dans le domaine et exhorté les participants à tirer profit des exposés qui leur seront présentés dans le domaine de l’aquaculture.

Pour sa part, Mme Zeinebou Mint Eyih, chargée de mission au ministère des pêches et de l’économie maritime, a précisé que l’adoption textes du code de la pêche continentale et de l’aquaculture à l’intention des populations installées dans les zones où se trouvent des marres à Toufoundé Civé et Lixeiba II, s’inscrit dans l’application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Pour sa part, l’expert à l’OMVS, M. Adama diara, a précisé que l’atelier est organisé dans le cadre du programme de gestion intégrée des ressources en eau et du développement des usages multiples (PGIRE), qui vise à renforcer les capacités de développement durable des populations du bassin, raffermir l’intégration régionale et pérenniser les fondations du processus du développement participatif.

Il a ajouté que la 2ème phase du PGIRE s’articule sur trois composantes dont celle relative à la mise en valeur des ressources en eau au niveau local par le développement de la petite hydraulique, la gestion de la pêche et de l’aquaculture, la protection des ressources en eau, la lutte contre les maladies d’origine hydrique, la résilience et l’adaptation aux changements climatiques.

Quant maire de Kaédi, M. Tahar Baradji, il a souhaité la bienvenue aux participants et les a exhorté à profiter au maximum des exposés présentés pendant l’atelier.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Hakem de Kaédi et du directeur de la pêche continentale au ministère des pêches et de l’économie maritime.
Dernière modification : 16/03/2019 12:59:55