Nouakchott,  06/03/2019
Les travaux d’un séminaire d’opportunités d’affaires en Mauritanie, organisé conjointement par l’Union Nationale du Patronat Mauritanien(UNPM) avec la collaboration avec la Banque Africaine de Développement (BAD) ont débuté mercredi à Nouakchott.

La rencontre,d’une journée, a pour objectif d’exposer les opportunités d’affaires qu’offre la BAD en Mauritanie, à travers la présentation des instruments et outils que dispose cette institution qui consacre un guichet spécial pour le secteur privé.

Ouvrant le séminaire, le conseiller technique du ministre de l’économie et des finances chargé du secteur privé, M. Sid’Ahmed Ould Bouh, a mis l’accent sur le rôle pionnier de la BAD dans le développement sur le continent et apprécié, en particulier l’appui et l’accompagnement qu’il apporte aux projets et programme de développement en Mauritanie.

Il a ajouté que l’UNPM constitue un partenaire essentiel de développement en Mauritanie et qu’il toujours accompagné les différents ateliers avec dynamisme qui reflète un seuil élevé de coordination avec les pouvoirs publics et souligné que la BAD reste le premier partenaire du gouvernement dans le domaine du développement.

Pour sa part, le représentant de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), M. Ahmed Ould Babah, a précisé que son institution a tracé, ces dernières années, une stratégie visant à dynamiser et à moderniser le secteur financier, notant que la BAD a contribué au soutien de celle-ci par le bais du projet d’appui et de modernisation des infrastructures financières en Mauritanie qui a été inauguré par le gouverneur de la BCM et des responsables de la BAD en Afrique du nord le 9 juillet 2018.

Il a ajouté que le coût global du projet est estimé à 56 millions de dollars américains dont 5 millions sous forme d’un prêt de la BAD avec un taux d’intérêt qui ne dépasse pas le 1% et échelonné sur une période de 25 ans.

M. Babah a indiqué que le projet aura des répercussions positives sur l’accélération des flux monétaires et va les rendre plus sûrs et moins cher, tout comme il va permettre de consolider la dynamique de l’intégration financière par le développement des petits financements qui ciblent des couches sociales données, les diplômés, les femmes et les jeunes.

Il a noté que le projet vient compléter les interventions opérées par la BAD dans l’amélioration du climat des affaires et l’offre des ressources financières aux banques commerciales mauritaniennes pour l’accompagnement de leur développement.

Le représentant de la BCM a enfin précisé que la stratégie de modernisation et de dynamisation du secteur financier va permettre la mise sur pied d’un système de paye suivant les plus récentes normes internationales et comprenant les règlements qui couvrent : les transferts, les opérations de transport et de compensation des chèques bancaires, l’administration des marchés monétaires et les opérations des échanges.

Quant à la Directrice générale adjointe de la BADpour l'Afrique du Nord, Mme Yacine Diama Fal, elle a loué les progrès réalisés par la Mauritanie dans le domaine du développement, surtout au plan de la réforme économique et financière.

Elle a, par la suite, énuméré les projets financés par la BAD en Mauritanie, surtout dans les domaines de l’énergie et des transports.

Dernière modification : 06/03/2019 22:02:27