Nouakchott,  22/02/2019
Les travaux d’un atelier de formation sur l’utilisation du guide de programmation sur le dividende démographique ont été clôturés vendredi à Nouakchott.

Organisé par le projet « Autonomisation des femmes et dividende démographique au sahel », relevant du ministère de l’économie et des finances avec la collaboration de l’UNFPA et la Banque mondiale, l’atelier avait pour objectif de former un groupe de formateurs sur le guide de programmation sur le dividende démographique au profit des sept pays bénéficiant de l’intervention du projet.

Il s’agit de la Mauritanie, du Tchad, du Bénin, de Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Sénégal.

Clôturant la rencontre, le secrétaire général par intérim du ministère de l’économie et des finances, M. Mohamed Salem Ould Soueïlem, a hautement apprécié les résultats auxquels sont parvenus les participants, notant qu’ils auront éventuellement des incidences positives sur l’orientation des choix dans les différents domaines de la politique nationale de population.

Il a ajouté que la Mauritanie, compte-tenu de l’intérêt qu’accorde le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à tout ce qui est de nature à renforcer l’autonomisation de la femme et des jeunes et de rehausser leur participation à l’œuvre de développement, tiendra compte des résultats de l’atelier et les intégrera dans ses politiques nationales mises en œuvre par le gouvernement du Premier ministre, Monsieur Mohamed Salem Ould Béchir.

Le secrétaire général par intérim a enfin précisé que les pays participant à l’atelier ont déjà réalisé des avancées notables au plan de l’intégration du dividende démographique dans ses politiques économiques et sociales, tout en veillant sur les particularités de chaque pays.

Quant au représentant assistant de l’UNFPA, M.Seynath Aidara, il a précisé que le guide de programmation, objet de l’atelier, définit trois phases, à savoir la préparation, la planification et la mise en œuvre, tout comme il contribuera à l’atteinte des résultats du projet SWEDD et facilitera la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique.

Il a enfin renouvelé l’engagement de l’UNFPA à accompagner cette dynamique afin de permettre à la région du Sahel de tirer profit du dividende démographique et d’œuvrer à l’atteinte des objectifs de développement durable.
Dernière modification : 22/02/2019 21:14:11