Nouakchott,  12/02/2019
Les travaux d’un atelier sur la lutte contre le changement climatique en Mauritanie ont débuté mardi à Nouakchott.

Cette rencontre, qui marque le lancement de la phase 2 du programme « Alliance Mauritanienne contre le Changement Climatique (AMCC2), permet d’associer les efforts de l’ensemble des partenaires de la lutte contre le changement climatique en Mauritanie notamment les parties prenantes (gouvernementales, non-gouvernementales, techniques et Mauritanie/Environnement

financières) en vue d’accroitre la résilience des populations vulnérables aux effets des changements climatiques dans les zones cibles en vue de renforcer leur sécurité alimentaire.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux de l’atelier, organisé par le ministère de l’environnement et du développement durable avec la collaboration de l’Union Européenne et l’ONG AFE , M. Amedi Camara, ministre de l’environnement et du développement durable a indiqué que la Mauritanie, qui connait des risques de fragilisation générale très élevées de ses écosystèmes et des implications importantes pour son économie nationale et son tissu social ,est éligible au financement du programme ‘’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique’’ lancée par l’Union Européenne en 2007 pour renforcer le dialogue et la coopération internationale autour des multiples enjeux et défis du changement climatique en vue d’aider les pays les plus touchés par les effets négatifs de ce phénomène. Il a ajouté que l’exercice de planification s’appuie dans notre pays sur les efforts déjà entrepris en matière d’intégration des considérations environnementales dans les plans stratégiques sectoriels nationaux. Le ministre a rappelé que la nouvelle Stratégie Nationale de l’Environnement et du développement Durable, adoptée par le gouvernement en Septembre 2017, qui a pour objectif d’assurer un progrès économique équitable sur le plan social tout préservant les ressources et l’environnement pour les générations actuelles et futures, constitue un élément central du programme électoral du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz mis en œuvre par le gouvernement du Premier ministre, Monsieur Mohames salem Ould Béchir.

L’ambassadeur chef de délégation de l’Union Européenne, SEM Giacomo Durazzo a, de son côté, précisé que le programme AMCC2, qui touche 5 wilayas (Trarza, Brakna, Assaba, Gorgol et Guidimaka), vise à travers une démarche du changement climatique, le soutien de l’action du gouvernement mauritanien d’une part et d’autre part de réaliser des initiatives locales d’adaptation des systèmes agro-sylvo-pastoraux ciblant la restauration d’environnements naturels dégradés et la préservation des ressources naturelles au niveau de ces wilayas. Il a affirmé que le programme devra établir une des synergies avec les actions financées par l’UE dans le domaine du développement durable qui visent essentiel à renforcer la résilience des populations agricoles et pastorales.

Le programme AMCC2, qui est financé par l’Union Européenne à hauteur de 7,5 millions d’euros, se focalisera sur la gouvernance environnementale et climatique et sur la résilience climatique des populations. Il vise ainsi à renforcer de manière durable la résilience des systèmes naturels et des services écosystémiques dont peuvent bénéficier les populations les plus vulnérables.
Dernière modification : 12/02/2019 15:21:52