Nouakchott,  12/02/2019
Les travaux d'une table ronde sur le système pénitentiaire mauritanien ont été ouverts, mardi à Nouakchott.

Organisée par le ministère de la justice en collaboration avec l'ambassade des Etats Unus d'Amérique, la rencontre permettra aux participants d'écouter un certain nombre d'exposés sur la situation des centres de détention, les conditions générales des cas spécifiques, les mécanismes de comportement vis-à-vis des détenus qu'ils soient mineurs, femmes, étrangers ou terroristes.

D'autres thèmes seront en outre débattus par les participants comme le traitement et le suivi judiciaires des dossiers, l'opportunité de poursuites et d'incarcération, les délais de détention préventive, l'assistance juridique et judiciaire, les peines et les alternatives à l'emprisonnement, la libération conditionnelles et les grâces.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamed Ould Chrif Ahmed a indiqué que son département a connu un développement sans précédent dans le domaine des infrastructures qui ne s'est pas limité seulement à la construction de nouveaux palais de justice et la réfection d'autres sur toute l'étendue du territoire national mais aussi s'est étendu à la construction d' établissements pénitentiaires aptes à accomplir le rôle de la rééducation et de la réhabilitation.

Il a ajouté que tous ces acquis sont venus concrétiser les hautes orientations du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz qui a fait de l'amélioration des conditions des prisonniers l'un des principaux axes de notre politique judiciaire.

Il a noté que la situation des prisons a connu au cours de la dernière période une évolution réelle, précisant que les prisons de Nouakchott disposent à l'heure actuelle d'équipes médicales complètes, ce qui a permis aux prisonniers de bénéficier de prestations médicales à tout moment.

Le secrétaire général a souligné que cette table ronde constitue une opportunité pour enrichir les discussions sur les différents sujets se rapportant à la situation des prisons, à leur cadre juridique, à leur gestion, aux infrastructures et aux équipements nécessaires.

Prenant la parole à son tour, l'ambassadeur des Etats Unis d'Amérique en Mauritanie SEM. Michel Dodman, a indiqué que la rencontre offre l'occasion pour un échange de vues sur les différents programmes exécutés par l'ambassade américaine, en collaboration avec le ministère de la justice dans le but de dégager une vision commune pour améliorer le rendement de ces programmes.

Il a insisté sur la disposition de l'ambassade d'oeuvrer avec le gouvernement mauritanien et tous les mauritaniens pour contribuer aux différents programmes de développement.

Participent à la table ronde qui dure deux jours des magistrats, des avocats et des régisseurs.
Dernière modification : 12/02/2019 15:27:04