Nouakchott,  11/02/2019
La brèche n° 10 sur les 18 brèches constatées sur le littoral de Nouakchott a été comblée lundi.

Longue de 360 mètres, large de 20 mètres et d'une profondeur de 3 mètres, cette brèche est située en face de l'hôtel El Ahmedi.

La brèche a été comblée complètement grâce au sable et à la fixation mécanique et biologique effectuée par la société SOMACOUR (BTP) pour une enveloppe financière de 4 millions d’ouguiyas (nouvelles) accordés par la GIZ dans le cadre du partenariat existant entre elle et le ministère de l’environnement et du développement durable.

Le directeur des réserves naturelles et du littoral, M. El Hacen Ould Khouna, a indiqué, dans un mot prononcé pour la circonstance que ces brèches sont causées par la faiblesse de certaines parties du cordon dunaire près de Nouakchott du fait des effets négatifs du phénomène du changement climatique et de certains agissements humains représentés par l’exploitation excessive du cordon dunaire du littoral.

Il a ajouté que les effets des changements climatiques sur le milieu environnemental sont désormais une réalité, soulignant que le phénomène s’est reflété sur de nombreux écosystèmes en milieux continental et marin et que le littoral de Nouakchott n’est plus à l’abri de ces effets négatifs. Il a en outre précisé que la hausse excessive des températures et l’irrégularité des pluies ont contribué à accentuer la détérioration du cordon dunaire, entrainant ainsi l’apparition des brèches qui menacent Nouakchott par une inondation des eaux de l’océan.

Il a souligné que le gouvernement mauritanien a senti très tôt ce danger, ce qui l’a poussé, grâce à la collaboration de ses partenaires au développement, à mener une série d’études qui ont abouti à des résultats prometteurs dans ce domaine. Suite à ces études, a-t-il dit, 18 brèches ont été recensées sur le cordon dunaire dont la plupart sont situées en face de la ville de Nouakchott.

Certaines de ces brèches, a-t-il noté, ont été comblées, dans le cadre du projet « Adaptation des villes côtières aux changements climatiques » par le sable et des opérations de fixation mécanique et biologique, et ce sous la supervision technique et grâce à l’encadrement de la direction des réserves naturelles et du littoral.

Le directeur a noté que l’opération s’inscrit dans le cadre des activités visant l’exécution de la stratégie nationale de l’environnement et du développement durable, conformément au programme du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, remerciant pour la circonstance les partenaires au développement, notamment la GIZ, pour son accompagnement au secteur dans son action visant la préservation des potentialités environnementales en milieux continental et matin.

Auparavant, le coordinateur du projet « Gestion du littoral et adaptation aux changements climatiques auprès de la GIZ à Nouakchott avait prononcé un mot dans lequel il a indiqué que cet investissement s’inscrit dans le cadre des bonnes relations existant entre l’Allemagne et la Mauritanie ainsi que dans le cadre des missions assignées à l’Agence dans le domaine de la lutte contre les conséquences des changements climatiques.

Il a appelé à une meilleure maintenance et à un contrôle régulier de cette action par les services compétents tout en assurant de la disposition de son organisme à poursuivre son appui aux efforts de développement en Mauritanie.

Les personnalités présentes ont ensuite visité les travaux effectués sur cette partie du cordon dunaire
Dernière modification : 11/02/2019 17:12:50