Nouakchott,  31/01/2019
Les travaux de l’atelier national de validation du 6eme rapport national sur la diversité biologique ont débuté jeudi matin à Nouakchott.

Cette rencontre, organisée par le ministère de l’environnement et du développement durable avec la collaboration du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), permettra de fournir d’une part, aux participants, les informations sur les mesures prises visant la mise en œuvre de la convention internationale sur la biodiversité biologique ratifiée par la Mauritanie en Août 1994 à travers les stratégies et plans d’actions nationaux pour la diversité biologique et d’autre part, sur l’efficacité de ces mesures et les progrès accomplis. Elle permettra aussi de faire avancer l’application de la convention et de dégager les réussites et les contraintes.

Ouvrant les travaux de l’atelier, le secrétaire général du ministère de l’environnement et du développement durable, M. Mady Ould Taleb, a indiqué que la biodiversité intervient dans l’eau que nous buvons, l’aliment que nous consommons et les médicaments qui nous soignent avant de souligner que nous avons besoin de la nature pour nous protéger des conséquences des changements climatiques. Il a rappelé la création des parcs de Diawing, du Banc D’arguin et d’Aouleigat et l’appui à cet effort par des projets de reboisement de grande envergure, en application de la politique du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz dans le domaine de la conservation de la diversité biologique.

Il a ajouté que le gouvernement s’attelle à l’application de cette politique, surtout que la Mauritanie est un pays riche en biodiversité terrestre, côtière et maritime et dispose de nombreux sites et paysages particuliers.

Le secrétaire général a appelé à axer sur l’action préventive à travers la mise en place de politiques participative et à la conjugaison des efforts des différentes parties concernées.

Pour sa part, le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Mauritanie, M. José Levy, a indiqué que la Mauritanie a adhéré à la Convention des Nations Unies pour la biodiversité en 1992 et qu’elle l’a ratifiée en août 1994, soulignant qu’il s’agit d’un traité contraignant juridiquement à caractère international définissant les trois objectifs relatifs à la conservation de la biodiversité.

Il a ajouté que l’organisation de l’actuel atelier témoigne de l’intérêt qu’accorde la Mauritanie à la conservation de la biodiversité dans toutes les zones du pays et au niveau mondial.

Il a en outre indiqué que le 6eme rapport national objet de l’actuel atelier permettra sans nul doute de rendre disponibles les informations relatives aux mesures prises pour l’exécution de ce traité à travers des stratégies et des plans d’action nationaux pour la biodiversité.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’économie et des finances et de l’hydraulique et de l’assainissement ainsi que d’autres personnalités.
Dernière modification : 31/01/2019 22:00:21