Nouakchott,  29/01/2019
La Mauritanie a célébré, lundi, à l’instar de la communauté internationale, la 66e journée mondiale des lépreux, placé sur le thème : Le diagnostic précoce de la lèpre permet d’éviter la paralysie’’.

L’évènement a donné lieu à une cérémonie, présidée par le secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Ould Sidi Yahya, et marquée par la distribution des équipements et matériels médicaux, des fauteuils roulants, une unité médicale complète, des fournitures scolaires et des lits d’hospitalisation répartis équitablement entre le CHN et l’hôpital militaire.

Dans son mot pour la circonstance, le secrétaire du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille (MASEF) a précisé que la Mauritanie a connu, sous la direction de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République, des réalisations colossales en matière de développement ayant une incidence bénéfique sur les franges sociales démunies, surtout les personnes handicapées.

Il a ajouté que des progrès tangibles ont été enregistrés dans les domaines de l’enseignement, de la formation et de l’emploi des personnes handicapées et jugées invalides

Lui succédant, le Dr Niang Saidou, responsable à la représentation national de l’OMS en Mauritanie, a lu le discours du représentant de cette institution dans notre pays, Dr Gueye Abdou Salam dans lequel il a d’abord réitéré ses félicitations à tous ceux qui de près et de loin, travaillent réduire l’ampleur e la gravité de la lèpre, plus particulièrement, l’Association Mauritanienne de Promotion des Personnes handicapées de la lèpre pour son engagement continu en faveur de malades de la lèpre..

Le Dr Niang a ajouté que 11 millions de personnes ont été guéries dans le monde avec la poly chimiothérapie dont plus de 800 000 dans la région africain durant cette dernière décennie et trente- sept pays ont atteint le seuil fixé pour l’élimination de la lèpre.

Malgré les progrès accomplis dit-il, des efforts restent à accomplir pour que tous les pays de la région atteignent et maintiennent le seuil d’élimination de la lèpre. parlant de la Mauritanie, Dr Niang a souligné que les données du programme national de lutte contre la lèpre a atteint le seuil d’élimination et que l’engagement de l’Etat dans cette lutte a été déterminant avec la mise à disposition de moyens y compris l’augmentation significative du budget, l’acquisition e médicaments, la promotion des ONGs de lutte contre la lèpre ect.

Dr Niang a ensuite réaffirmé l’engagement de l’OMS de poursuivre son appui au gouvernement mauritanien dans ses efforts pour éliminer la lèpre. Il a enfin exprimé toute sa reconnaissance à l’Ordre de Malte et la Fondation Raoul Follereau pour leur soutien à la lutte pour l’élimination de la lèpre en Mauritanie et dans le monde.

Pour sa part , le Baron Karl de Mandat Grancey, ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte près de la Mauritanie, a dit d’abord indiqué que l’une des priorités de son institution plusieurs fois centenaires, est de tout faire pour aider à l’éradication e cette tribale. Il a ajouté que l’Ordre de Malte est présente en Mauritanie depuis 18 ans. L’ambassadeur a, ensuite exprimé sa reconnaissance au Président de la République d’avoir permis l’établissement d’une relation diplomatique ce qui a eu comme conséquence, la consolidation des actions de l’Ordre de Malte en Mauritanie dans le domaine de la lèpre mais également dans ceux de l’orthopédie et de grands brulés.

Il a enfin vivement remercié, l’Association Mauritanienne de Promotion des Personnes handicapées d de la Lèpre pour son engagement continu en faveur de malades de la lèpre pour ses effort constants dans la lutte contre la lèpre en Mauritanie.

Notons qu’à l’issue de la cérémonie, l’Association Mauritanienne de Promotion des Personnes handicapées d de la Lèpre a réceptionné une unité de lutte contre la lèpre financée par l’ordre de Malte logée à l’Hôpital italien (Tab italia) et un don de matériel important en faveur des lépreux.

La cérémonie de commémoration s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la santé, du wali de Nouakchott Nord, du Hakem et du maire d’Arafatt.

Dernière modification : 29/01/2019 14:22:39