Nouakchott,  23/01/2019
Les travaux d’un atelier pour le renforcement du système de l’assurance de la qualité des laboratoires de contrôle des médicaments ont démarré mercredi à Nouakchott.

Cet atelier qui entre dans le cadre du projet coopération et renforcement de l’Assurance Qualité des Laboratoires de contrôle (CORAQ-Lab) des médicaments, vise à améliorer les performances des laboratoires à travers le lancement d’activités du Centre humanitaire des métiers de la pharmacie (CHMP) en vue de l’obtention de la pré-qualification OMS et/ou l’accréditation ISO/CE 17025 version 2017.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère de la santé M. Ahmed Ould Dié, a indiqué que cet atelier est d’une très grande importance pour le département de la santé eu égard à ce qu’engendrent les médicaments non assurés comme dangers pour la santé publique.

Il a ajouté que le département de la santé accorde une très grande attention à la qualité des médicaments à travers la lutte contre la contrefaçon, l’adoption des législations nécessaires et l’amélioration du niveau technique des pharmacies.

Pour sa part, le directeur du laboratoire national de contrôle de la qualité des médicaments, M. Mohamed Brahim El Kory, a souligné que le laboratoire a organisé plusieurs activités dans le but de contribuer au traitement de la qualité des médicaments qui est une problématique internationale dont souffre la majeure partie des pays du monde.

Il a ajouté que pour concrétiser ce processus de management de la qualité, il est indispensable de soutenir, entre autres, la mise en place d’un système de sécurité informatique et de maitrise des données, d’acquérir les équipements complémentaires pour augmenter les capacités techniques du LCQM et la création d’un centre régional d’excellence, d’expertise et de formation en contrôle qualité des médicaments.

De son côté, la coordinatrice du projet CORAQ-Lab a souligné l’importance du contrôle de la qualité des médicaments, rappelant l’intérêt que la Mauritanie accorde à ce sujet et qui s’est matérialisé par la présence du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz à l’Assemblée générale à New York au cours de laquelle les États africains se sont engagés à contrôler et à lutter contre le commerce des médicaments contrefaits.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’économie et des finances et du commerce, de l’artisanat et du tourisme, et du conseiller du Premier ministre, secrétaire exécutif national de la lutte contre le SIDA.
Dernière modification : 23/01/2019 21:11:19