Nouakchott,  23/01/2019
Les travaux d'un atelier technique, organisé par le ministère de l'environnement et du développement durable en collaboration avec la Banque mondiale pour sensibiliser les partenaires financiers et techniques sur le plan d'action du département pour l'année 2019 ont débuté mercredi à Nouakchott.

L'atelier qui dure une seule journée a pour but de sensibiliser les partenaires techniques et financiers, les acteurs et les intéressés par les questions environnementales dans notre pays sur le plan d'action du département pour l'année en cours.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général du ministère de l'environnement et du développement durable, M. Mady Ould Taleb a indiqué que la rencontre que le département a pris l'habitude d'organiser chaque année vise à se concerter avec les partenaires et à les informer des actions que compte entreprendre le ministère grâce à l'utilisation rationnelle des moyens disponibles.

Il a rappelé que la Mauritanie qui est parmi les pays les plus exposés aux facteurs de détérioration de la diversité biologique est partie prenante des principales conventions internationales relatives à l'environnement.

Il a ajouté que le changement climatique, la sécheresse, la désertification et la rareté des pluies qu'il a entrainées, entre autres choses, influent négativement sur les populations, notamment sur les couches vulnérables qui comptent sur ce que leur offre la nature, soulignant que la planification stratégique en Mauritanie se base sur les efforts déployés depuis un certain temps pour intégrer les considérations environnementales dans les plans stratégiques sectoriels nationaux qui visent à définir les moyens suivant la réalité du pays pour intégrer les principes du développement durables et les programmes nationaux et à inverser la tendance actuelle de gaspillage des ressources naturelles, et ce pour assurer un progrès économique équitable au niveau social tout en préservant les ressources naturelles pour les futures générations.

Pour sa part, le coordinateur du groupe technique des partenaires techniques et financiers pour l'environnement, M. Herman, coordinateur du programme de gestion commune des ressources maritimes, côtières et terrestres auprès de l'Agence internationale de coopération allemande à Nouakchott, a insisté sur l'importance de cet atelier dans l'échange des vues et des idées sur ce qui peut être mené dans le cadre de l'exécution du programme du secteur de l'environnement et du développement durable au cours de cette année.

Il a ajouté que la gestion rationnelle des ressources naturelles et financières doit se baser sur la bonne planification et programmation grâce à la création d'une cohésion entre le secteur de l'environnement, les partenaires et les acteurs dont le rôle se limite à accompagner les efforts de l'Etat dans le domaine du développement.

Les participants ont suivi un exposé présenté par la coordinatrice du projet régional d'investissement pour la prise en charge des zones côtières en Afrique de l'ouest, Mme Fatimetou Mint Souedate dans lequel elle a axé sur le plan d'investissement multiforme qui comprend différentes activités pour la protection du littoral mauritanien.

Elle a précisé que dans le cadre de ce plan, près de 20 millions de dollars ont été obtenus sur les 133 millions de dollars qui constituent l'enveloppe global du financement de ce plan, insistant sur l'importance de cet atelier dans la mobilisation des partenaires et l'exposition des activités prévues.

La coordinatrice a rappelé que le projet régional d'investissement pour la prise en charge des zones côtières en Afrique de l'ouest est financé par la Banque Mondiale et qu'il intervient au niveau du littoral mauritanien de N'Diago jusqu'à Nouadhibou à travers différentes activités relatives à la fixation des dunes età l'appui aux activités génératrices de revenus au profit des populations locales dans les communes où intervient le projet.

La cérémonie d'ouverture de l'atelier s'est déroulé en présence des secrétaires généraux des ministères de l'économie et des finances et du développement rural, respectivement MM. Mohamed Ould Ahmed Aida et Ahmedou Ould Bouh et d'autres personnalités.

Dernière modification : 23/01/2019 16:33:47