Tribunes

Des efforts remarquables contribuant à améliorer la qualité de l’enseignement à Dakhlet Nouadhibou

Nouadhibou,  13/01/2019
L’enseignement est un pilier essentiel et un instrument indispensable pour le développement et l’essor des sociétés. C’est aussi le facteur déterminant du progrès et de la prospérité des peuples à travers l’augmentation de la production et de la croissance.

Les institutions éducatives jouent un rôle important dans la contribution effective au développement et à la préparation et la formation des cadres dont le marché du travail a besoin.

Les pouvoirs publics n’ont eu de cesse, au cours de ces dernières années, de mettre en œuvre des politiques de réformes visant à relever le rendement du secteur éducatif. Ces réformes ont englobé l’amélioration de l’offre et de l’accès à un enseignement de qualité mais aussi le développement des infrastructures et la promotion de l’excellence en plus de l’augmentation de l’efficacité et de la gouvernance du système ainsi que la création d’établissements pilotes, autant de facteurs ayant contribué à améliorer la qualité de l’enseignement sur l’ensemble du territoire national en général et à Dakhlet Nouadhibou en particulier.

Dans ce cadre, le secteur dans toutes ses composantes (fondamental, secondaire et professionnel) a connu au niveau de la wilaya un développement remarquable ces dernières années qu’il s’agisse de la qualité de la formation ou de la réalisation d'infrastructures qui ont fait un bond en avant participant ainsi à régler le problème d'engorgement des classes qui représentait pour le staff éducatif un obstacle au progrès de ce secteur vital.

A cet égard, la directrice régionale de l’enseignement au niveau de Dakhlet Nouadhibou, Mme Savia Mint Bamba a, dans une déclaration à l’AMI, indiqué que le département de l’éducation a fait l’objet ces dernières années d’améliorations sensibles à travers la construction de nouveaux établissements dans la wilaya répondant à un besoin urgent comme c’est le cas du lycée d’excellence et de l’école du quartier Madrid, de l’extension de plusieurs établissements par la construction de plus de 21 classes en plus de la fin des travaux du complexe pilote de la moughataa de Chami qui comprend 10 classes et 4 ailes pour la résidence des élèves et qui recevra, une fois les travaux achevés, des élèves de différents niveaux de sept wilaya du pays.

Parlant spécifiquement des infrastructures, la directrice a ajouté l’ouverture d’un collège dans la commune de Tmeimchatt et d’une école primaire dans la moughataa de Chami et ce, dans le cadre des efforts consentis pour accompagner l’augmentation constante du nombre d’élèves suite à l’afflux des populations vers la wilaya à l’issue de l’annonce de la zone franche.

Elle a noté que ces efforts ont contribué largement à atténuer l’engorgement des classes et partant à améliorer l’offre scolaire soulignant que la wilaya a enregistré l’année écoulée un taux de réussite élevé pour l’entrée en 1ère année du collège par rapport aux autres wilaya du pays avec 68% d'admis parmi ses candidats, ce qui est un fort pourcentage. Il en est de même pour les admis au Bac C où le taux de réussite était élevé également.

Mme Mint Bamba a fait remarquer que ce taux de réussite est le résultat de l’intérêt accordé ces dernières années à la qualité et au fait que les cours ont été confiés à d’excellents professeurs en plus de l’attention des parents d’élèves eux-mêmes suite à la prise de conscience et à l’importance vouée à l’enseignement dans la wilaya de Dakhlet Nouadhibou.

La directrice régionale a enfin abordé certains problèmes posés au secteur, dont les ressources humaines en constituent le défi majeur, relevant que les actions déployées portant sur le recrutement de diplômés ou de contractuels reste limitées donc insuffisantes car les contractuels ne règlent pas le problème de fond et ne répondent pas à une couverture de qualité pour pallier au besoin car les intéressés n’ont pas subi la formation pédagogique requise.
Dernière modification : 13/01/2019 13:16:27