Nouakchott,  13/01/2019
L’espace de l’Institut Mauritanien de Recherche et de Formation dans le domaine du patrimoine culturel à Nouakchott a abrité samedi soir une initiative sous le thème ‘’non aux propagateurs du discours de la haine’', des hymnes en langues nationales, des chansons et danses collectives appelant à serrer les rangs et à cultiver l’esprit de fraternité et d’amour entre les membres de la société et ses composantes.

Le président de l’Union des artistes et musiciens, M. Baba Ould Hembara, a, dans un mot pour la circonstance, affirmé que l’initiative s’inscrit dans le cadre de l’élan national global contre la propagation du discours de la haine et de l’extrémisme dont le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a conduit la marche mercredi dernier.

La décision des hautes autorités du pays, poursuit-il, de consacrer le 9 janvier une journée nationale de lutte contre les pratiques de la discrimination, constitue un pas dans la mise en place d’un cadre permanent où le peuple mauritanien avec toutes ses forces vives se retrouve pour refuser le discours de la haine et déclarer son attachement à son unité qui a marqué son passé, protège son présent et garantit son avenir.

Il a ajouté que les artistes et musiciens en tant que partie authentique de la société s’engagent au respect des mesures strictes prises par le Chef de l’Etat pour préserver l’unité de notre peuple dans un climat stable et sécurisé.

Les manifestations marquant cette initiative se sont déroulées en présence de cadres du ministère de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, des députés de l’assemblée nationale et d'un certain nombre d’intellectuels et de fans de la musique.
Dernière modification : 13/01/2019 11:15:14