Nouakchott,  12/01/2019
L’Union des écrivains et littéraires mauritaniens a organisé vendredi soir au Musée national de Nouakchott une soirée culturelle sous le thème : ‘’la littérature, pour le renforcement de l’unité nationale et la dénonciation du discours de la haine’’.

Le programme de la soirée a comporté des présentations de poèmes en arabe classique et en ‘’hassania’’ ainsi que dans les langues nationales traitant des dangers du discours de la haine et de l’extrémisme et de leurs répercussions nocives sur l’individu et la société d’abord et sur l’Etat qui les abrite tous aux plans sécuritaire, économique, social et politique.

Le président de l’Union des écrivains et littéraires mauritaniens, Dr. Mohamedou Ould Hdhana, a souligné, dans un mot pour la circonstance, que la littérature est la langue et le porte- parole de la Nation et sa conscience vivante. C’est pourquoi elle appelle les poètes mauritaniens ce soir à inscrire en lettres d’or leur position soutenant le renforcement de l’unité nationale et de la cohésion du peuple mauritanien, dans toutes ses franges.

Il a fait remarquer que l’élan national exprimé mercredi dernier dans la marche qu’a conduit le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a montré qu’il n’y a pas de place au sein de la société mauritanienne – toutes composantes confondues - pour les tenants du discours de la haine et de l’extrémisme.

Le Président de l’Union a attiré l’attention sur le danger que représentent certaines maladies psychiques, notant que pour les éradiquer, il faut répandre la bonne parole qui influe positivement sur les sentiments de celui qui la reçoit, ajoutant que la poésie engagée et consciente de l’importance de l’unité nationale ne manquera pas de laisser une empreinte indélébile sur l’élan en faveur de la cohésion du peuple et de la préservation de la paix sociale.

Les intervenants ont tous été unanimes pour dire la nécessité de circonscrire au maximum le discours de la haine, de le réduire à sa plus simple expression et de dénoncer les intentions maléfiques de ceux qui propagent son poison et les amener à prendre la bonne voie.

La soirée s’est déroulée en présence de plusieurs cadres du ministère et de personnalités du monde de la culture et de la littérature.
Dernière modification : 12/01/2019 20:33:43