Rosso,  12/01/2019
l’Institut supérieur d’enseignement technique (ISET), basé à Ross, assure des formations intenses et multidisciplinaires à ses étudiants dans les domaines agropastoraux et des industries alimentaires, ce qui a constitué un rajout qualitatif et un moyen d’encouragement et d’impulsion des compétences dans des domines vitaux pour l’économie nationale et en adéquation avec les besoins du marché national de l’emploi.

Les programmes de l’ISET sont focalisés sur les volets relatifs à la recherche, à l’application et à la vulgarisation dans des domaines ayant trait aux besoins du secteur de l’agriculture et les industries agricoles en Mauritanie et dans la sous-région.

Pour davantage de précisions sur les missions de l’établissement, le reporter de l’AMI a contacté son directeur général, Dr. Ahmed Ould El Hadj, qui lui a précisé que l’ISET a été créé dans le cadre de la renaissance scientifique que connait le pays depuis 2009, année qui a été marquée par l’ouverture de plusieurs institutions universitaires à l’échelle nationale.

Il a ajouté que l’institut reçoit les bacheliers scientifiques orientés par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’Information et de la communication et assure la formation dans cinq spécialités en rapport avec la production et la protection végétale, la production et santé animale, les industries alimentaires, le génie rural et le génie électromécanique orienté à la composante agricole.

Le directeur a qualifié son établissement de pôle par excellence dans la région et souligné qu’il est lié par des partenariats avec plusieurs universités, instituts et écoles dans le pays, dans la région et dans d’autres pays.

Il a encore précisé que l’ISET a reçu, tout dernièrement, deux médailles en France (palais de l’Elysée) pour son rôle pionnier dans la recherche scientifique et la préservation de l’environnement, à travers le transfert de la plante typha nuisible pour les cultures vers une plante bénéfique utilisée pour les besoins domestiques comme bois de cuisson et d’échaudement afin d’alléger la pression sur les forêts dans un pays désertique menacé par l’ensablement.

‘’Cette recherche a constitué un modèle à suivre dans les pays du monde et fait de l’ISET une destination des chercheurs dans le domaine.

Nous avons obtenu le 1er et le 2ème rang dans le concours d’attribution du prix de l’invention et de l’innovation, organisé récemment à Nouakchott’’, souligne le directeur.

Parlant de l’effectif de l’institut, M. Ahmed Ould El Hadj a précisé que 410 étudiants exercent leurs études à l’ISET et bénéficient gratuitement de tous les services, logement, restauration, bourses, soins et services éducatifs, notant que leur encadrement est effectué par 22 professeurs et chercheurs officiels, 7 contractuels et plus de 60 collaborateurs dont 7 de la République voisine du Sénégal.

Il a ajouté que les professeurs de l’ISET supervisent les thèses de Master et Doctorat dans des universités nationales et étrangères.

S’agissant de la durée de la formation, le directeur a souligné qu’elle est de 3 ans dont la première préparatoire, suivie d’un mois de stage dans les établissements professionnels et que l’étudiant sera orienté à la 2ème année, vers l’une des spécialités disponibles et qu’il effectuera un stage professionnel d’un mois à la fin de l’année.

Il a ajouté que la 3ème année sera soldée par un stage, sous forme d’un projet d’étude de deux mois, suivant le système LMD (licence, maitrise et doctorat).

‘’Au total 437 cadres répartis entre les spécialités précitées ont fait leur formation à l’ISET et 376 d’entre eux ont été insérés dans les secteurs public et privé, selon les statistiques disponibles dans l’établissement’’, a conclu, Dr. Ahmed Ould El Hadj.

Dernière modification : 12/01/2019 15:45:21