Nouakchott,  08/01/2019
Les travaux d’un atelier de formation, de quatre jours, sur la nutrition dans le cadre d’une vision multifactorielle ont débuté mardi à Nouakchott.

La rencontre, conjointement organisée par le CSA et la FAO, a pour objectif d’échanger les idées et expériences sur les voies et moyens de modifier les habitudes alimentaires et de sensibiliser et éclairer les citoyens sur les aliments équilibrés et nutritifs afin de parvenir à la sécurité alimentaire.

Ouvrant la rencontre, le commissaire adjoint à la sécurité alimentaire, M. Mohamed Ould Mohamed El Ïd Ould Khyar, a précisé que l’organisation de l’atelier s’inscrit dans le cadre des programmes exécutés par le CSA destinés à améliorer l’état de vie des populations, surtout celles les plus nécessiteuses, en application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant à garantir la sécurité alimentaire et la prospérité à tous les citoyens.

Il a enfin exhorté les participants à tirer le meilleur profit des exposés qui leur seront présentés durant l’atelier.

Pour sa part, le représentant par intérim de la FOA en Mauritanie, M. Diara Mamadou , il a précisé que la malnutrition constitue un problème de santé publique en Mauritanie et que la prévalence de l’anémie touche près de trois quarts des enfants et la moitié des femmes en âge fertile.

M. Diara Mamadou a ajouté que pour s’attaquer à la malnutrition, il a faut apporter une réponse holistique et préventive à long terme, notant que ses principales causes sont les pratiques inappropriées d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, la faible couverture sanitaire et les régimes alimentaires peu diversifiés avec un affaiblissement du pouvoir d’achat des populations vulnérables.

Prennent part à la rencontre des représentants des ministères de l’économie et des finances, du développement rural et de la santé ainsi que des organisations de la société civile opérant dans le domaine.
Dernière modification : 08/01/2019 16:29:31