Nouakchott,  05/01/2019
Le siège du syndicat des journalistes mauritaniens à Nouakchott a abrité, vendredi soir, un colloque médiatique pour la présentation d’un livre paru récemment sous le titre de « Contre l’oubli : Des portraits des pionniers de la presse mauritanienne disparus ».

L’auteur du livre, M. Abdel Koudous Ahmed El Meki, a indiqué, dans un mot pour la circonstance, que le choix des personnalités objet de la recherche s’explique par le rôle pionnier joué par ces dernières au cours de la première période de la fondation de l’Etat mauritanien dans les années 60 du siècle dernier, précisant que le livre porte sur 28 journalistes qui ont laissé leurs empruntes sur cette époque de l’histoire du pays.

Il a ajouté que ce qui est publié dans le livre sur ces journalistes a porté sur des exemples de leur travail journalistique en ce qui concerne la couverture médiatique, notamment à Radio Mauritanie qui était pionnière dans ce domaine.

L’auteur a en outre précisé que ce livre de 313 pages, de format moyen, a nécessité 7 ans de recherches et d’enquêtes avant d’être publié.

Les intervenants, au cours du colloque, ont été unanimes à insister sur l'intérêt de ce genre de travaux qui constituent des documents sur la première génération des journalistes mauritaniens qui ont servi la nation avec dévouement et qui étaient menacés par l’oubli, bien que leur vie était entièrement faite de sacrifices en faveur du pays.

Il a, en outre, attiré l’attention sur la nécessité d’accorder un intérêt particulier à la documentation qui permet de connaitre les événements du passé dans tous les domaines.

Le colloque s’est déroulé en présence d’un certain nombre d’écrivains, de littéraires et d’hommes de pensée.
Dernière modification : 05/01/2019 19:51:29