Nouakchott,  22/12/2018
L’Université Al-Asriya Chinguitti a abrité, samedi, les activités d’un colloque international, organisé par l’Université en collaboration avec la Banque Islamique de Développement (BID),sur le rôle des institutions universitaires dans le développement humain.

Des exposés seront présentés au cours de cette rencontre académique de deux jours par des établissements mauritaniens de l’enseignement supérieur dont l’Ecole supérieure, l'Institut Supérieur de l’Enseignement, l’Institut Supérieur des Etudes et des Recherches Islamiques (ISERI), l'Institut Supérieur des langues et de la traduction et l'Université Moderne de Chinguitty, en plus d’institutions étrangères telles les Universités Cheikh Anta Diop de Dakar, Touba du Sénégal, virtuelle de Tunis et la Faculté des Sciences et de l’Education de Rabat.

« Ce colloque s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à susciter une prise de conscience accrue sur les vrais problèmes relevant de la promotion de l'individu et de la société ainsi qu’à sensibiliser sur les moyens permettant de surmonter les obstacles qui entravent le développement », a précisé à cette occasion, le chargé de mission au ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des TICs, M. Mohamed Ould Moulaye.

Il a mis également en exergue la corrélation fondamentale entre le développement et la recherche, qui relève en priorité du département de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à travers les 'universités, les centres et les cadres de recherche, conformément à la politique du gouvernement dans ce domaine, rappelant les acquis réalisés au cours de la dernière décennie, dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, sous l’impulsion de Son Excellence le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui tient à faire jouer à ce secteur son rôle pivot dans le processus de développement.

Le président de l'Université Moderne de Chinguitti Dr. Mohamed Moctar Ould Bah, a souligné quant à lui, la richesse de la culture chinguittienne et la liberté de choix de l'étudiant d’apprendre, louant aussi les efforts déployés et les sacrifices consentis par le personnel enseignant pour assurer un enseignement de qualité, caractérisé par l’aisance, l’assiduité et le labeur.

« Les exigences de la mondialisation ont imposé un type de développement auquel la culture chinguittienne devait s’adapter », a-t-il dit, mettant en exergue l’introduction dans son établissement de méthodologie prenant en compte l’originalité de l’’ensiegnement avec une ouverture aux sciences et aux visions modernes, « d’où la création des facultés des sciences islamiques, des lettres et des langues, en plus des deux centres de la recherche scientifique », a-t-il dit.

Il a exprimé enfin son vœu de voir les recommandations du présent colloque renforcer la vision des décideurs au niveau du département, afin d'élaborer des stratégies efficaces au développement humain durable, remerciant la BID pour son soutien et son parrainage constant des activités organisées par l’Université Chinguitt Al Asriya.

La cérémonie s’est déroulée en présence de responsables d’institutions de l’enseignement supérieur, de nombreux chercheurs et de personnalités du monde de la culture et du savoir du pays.
Dernière modification : 22/12/2018 16:58:46