Nouakchott,  17/12/2018
Les travaux d'un atelier de formation dans le domaine de la sécurité et de la santé biologiques au profit des médecins et techniciens de laboratoire des cinq hôpitaux de référence de Nouakchott, en plus des douze centres de santé sur l’ensemble du territoire national, organisé par le ministère de la santé, représenté par l’Institut National de Recherches en Santé publique en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ont débuté lundi à Nouakchott. .

La rencontre vise à renforcer les capacités des médecins opérant dans les urgences médicales ainsi que les responsables de laboratoire.

Quarante participants œuvrant dans le domaine de la santé publique suivront, cinq jours durant, des exposés théoriques et pratiques sur la désinfection des mains, la préparation du matériel stérilisé, et l’usage des masques et gants pour éviter la transmission de microbes et le contrôle des infections accompagnant les traitements pour arriver à appliquer les règles de biosécurité afin d’empêcher la transmission des maladies.

Le Directeur général de l’institut national de recherches en santé publique, Pr Mohamed Abdallahi Ould Bellahi, a précisé que l’organisation de cet atelier s’inscrit dans le cadre des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui ont conduit le département de la santé à accorder davantage d’attention aux règles de biosécurité en matière de recherche, du diagnostic et de détection rapide de tous les vecteurs transmettant les maladies en vue d’améliorer la situation sanitaire des citoyens.

Il a ajouté que l’organisation de cette session de formation vise à permettre aux participants de maîtriser les outils de la prévention et la surveillance des infections.

Il a loué, par ailleurs, l’appui des partenaires au développement notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour ce qu’elle apporte comme soutien aux politiques et programmes de la santé nationale.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du directeur de la lutte contre les maladies et du directeur adjoint de l’Institut national des recherches dans le domaine de la santé publique.
Dernière modification : 18/12/2018 10:56:37