Nouakchott,  11/12/2018
Le ministère délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du budget, en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a organisé, mardi, un atelier de lancement du projet d'Appui à la réalisation et au suivi des objectifs pauvreté/environnement de la SCAPP et des politiques sectorielles en relation avec les ODDs.

Le projet triennal vise à placer la gestion rationnelle des ressources naturelles au cœur des activités de développement et de lutte contre la pauvreté en Mauritanie.

Les participants à cet atelier suivront plusieurs exposés relatifs notamment à la Stratégie nationale pour une Croissance Accélérée et le Prospérité Partagée, à la nouvelle loi portant organisation de la loi de finances, aux interventions du Programme des Nations Unies pour le Développement durable et à la présentation du nouveau projet.

Le secrétaire général du ministère délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances chargé du budget, M. Souleymane Mody N’Diaye, lors d'un discours qu’il prononcé à cette occasion a indiqué que «la rationalisation de la gestion des ressources naturelles est une activité capable de résorber, ce qui constitue en soi un moyen efficace de lutte contre la pauvreté ».

Le secrétaire générale a souligné par ailleurs que « l’intégration transversale des questions pauvreté/environnement dans la stratégie et politique publique traduit la volonté du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, d’éradiquer la pauvreté par une gestion rationnelle des ressources naturelles.

Aussi a-t-il déclaré que « la Mauritanie a adopté l’agenda 2063 de l’Union Africaine, l’agenda 2030 et les objectifs de Développement Durable », ajoutant que « cet engagement est aussi reflété dans la stratégie de Croissance accélérée et de prospérité partagée ».

Le secrétaire général a réitéré l'engagement du gouvernement à collaborer étroitement avec toutes les parties pour faire de ce projet un succès, remerciant les partenaires au développement, en particulier le Programme des Nations Unies pour le Développement, le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, l'Union Européenne, la Coopération suédoise, autrichienne et norvégienne.

Pour sa part, M. Léon Badi Banga, représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a déclaré que le projet vise à appuyer les politiques visant à établir des liens entre pauvreté et environnement afin d’atteindre les objectifs nationaux de réduction de la pauvreté à travers des politiques de protection de l’environnement.

Il a souligné l'engagement du Programme des Nations Unies pour le Développement et du Programme Mondial pour l'Environnement à soutenir le gouvernement mauritanien dans ses efforts visant à réaliser le développement durable pour les plus démunis et à protéger les intérêts des générations actuelles et futures.

La cérémonie de lancement du projet en présence des secrétaires généraux des ministères du Développement rural et de l’Environnement et du Développement Durable, successivement M. Ahmed Ould Bouh et M. Mady Ould Taleb ainsi que du directeur national du projet, M. Isselmou Ould Mohamed Mbady et des représentant de la société civile active dans le domaine de l’environnement et de la lutte contre la pauvreté.
Dernière modification : 11/12/2018 19:52:41