Nouakchott,  22/11/2018
Les travaux d’un atelier sur la transparence dans le secteur de pêches, organisé par le groupe national multipartite sur la transparence dans le secteur de pêches en collaboration avec le programme de partenariat régional pour la conservation côtière, ont débuté jeudi matin à Nouakchott.

L'atelier de trois jours a pour objectif de finaliser et de valider les documents de candidature permettant à la Mauritanie d’adhérer à l’initiative de transparence dans le secteur des pêches (FITI).

S’exprimant à cette occasion, la directrice de l’investissement public, Mme Maimouna Ahmed Salem Yehdhih, coordinatrice nationale du groupe national multipartite sur la transparence dans le secteur de pêches, a souligné que notre pays a fait de la transparence un volet important dans le renforcement de la bonne gestion de ses ressources compte tenu des enjeux importants liés à l’exploitation durable de pêches en Mauritanie, qui constitue un des poumons de l’économie nationale.

Elle a par la suite ajouté que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a annoncé à la conférence de haut niveau sur la transparence et le développement durable le 19 janvier 2015 l’engagement de la Mauritanie à étendre la transparence à la pêche maritime avant de lancer l’initiative de transparence dans la pêche, lors d’une conférence internationale organisée à Nouakchott le 03 février 2016.
Elle a enfin souligné l’importance de cet atelier qui constitue une étape décisive dans la finalisation et l’adoption des documents de la candidature.

L’ouverture de l’atelier a eu lieu en présence de plusieurs responsables du ministère des pêches et de l’économie maritime et de la représentante du programme de partenariat régional pour la conservation côtière.
Dernière modification : 22/11/2018 15:28:37