Nouakchott,  12/11/2018
En visite d’information et de prise de contact à Nouadhibou, le ministre des pêches et de l’économie maritime, M. Yahya Ould Abdedayem, a tenu, lundi matin , une série de réunions avec les services relevant de son département, en présence du wali de Nouadhibou, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rare .

C’est ainsi qu’il s’est réuni au siège des gardes côtes à Nouadhibou avec des représentants régionaux des services relevant de son département.

Au cours la réunion, le ministre a passé en revue la situation du secteur et les efforts entrepris pour renforcer les acquis et assurer le parachèvement de l’exécution des programmes du gouvernement matérialisés dans la stratégie de gestion responsable pour un développement durable des pêches et l’économie maritime dans la période 2015-2019.

Il a, par la suite, souligné le rôle pivot des gardes côtes dans l’exécution des politiques de l’Etat en matière des pêches et de l’économie maritime, notamment l’application stricte des règles d’aménagement des pêcheries et le respect des conditions d’exploitation convenues entre l’Etat et les opérateurs en vue garantir la durabilité des ressources halieutiques.

Au sujet des conditions du travail, le ministre a insisté sur la rationalisation des moyens, la préservation des structures, l’instauration de l’esprit d’équipe dans le travail, la transparence et la justice dans les transactions ainsi que le rapprochement des services des citoyens.

Auparavant, le ministre a visité l’institut mauritanien des recherches océanographiques et des pêches (IMROP) où il a suivi une présentation sur le rôle pionnier de l’établissement dans l’identification de l’état de notre richesse halieutique et le maintien de sa pérennité.

Sur place, le ministre a mis en exergue l’intérêt de l’IMROP, en tant que lieu où se retrouvent le plus grand nombre de scientifiques et source de fierté aux niveaux national et régional, en tant que référence dans le domaine.

Le ministre a également mis en relief l’intérêt et le rôle vital du secteur des pêches dans l’économie nationale, surtout ses contributions dans le budget national, le drainage des devises et la réalisation des grands équilibres économiques et l’emploi de la main d’œuvre locale.

S’adressant au personnel l’établissement le ministre a dit : vous devez créer les conditions favorables à la pérennité de la source et l’Etat n’épargnera aucun effort pour vous doter des soutiens nécessaires. Cela requiert de vous d’être précis dans le travail et d’œuvrer pour l’amélioration de vos compétences par l’acquisition continuelle de nouvelles connaissances susceptibles de protéger notre sources halieutique.

Il a également visité l’institut supérieur des sciences maritimes et l’académie navale où il a suivi des explications sur le rôle que joue l’académie pour l’exploitation optimale de nos ressources halieutiques par le biais de la formation des cadres du secteur et ses employés, notamment les pêcheurs artisanaux, les techniciens et les officiers et agents des gardes côtes, notant qu’elle illustre l’efficacité de l’approche suivie par l’Etat en vue e rationaliser les moyens, ce qui nécessite davantage de coordination avec les acteurs du secteur.

Le ministre a également visité la société mauritanienne de commercialisation de poissons où il a été édifié sur le rôle de l’entreprise dans promotion et l’exportation des produits de pêches vers les marchés internationaux pour garantir l’approvisionnement en devise.

Là, aussi, le ministre a appelé au dynamisme, à la rigueur et au sérieux pour renforcer la position de la société dans nos marchés traditionnels et assurer l’accès à d’autres créneaux pour diversifier et écouler nos futurs produits.
Dernière modification : 12/11/2018 20:30:59