Nouakchott,  08/11/2018
La Commission nationale pour l’éducation, la culture et les sciences (CNECS) a organisé jeudi à Nouakchott, en collaboration avec l’organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO), un colloque scientifique sur « La problématique de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et leur relation avec la sécurité nationale arabe".

Le programme du colloque, d’une journée, comprenait une conférence portant sur les questions liées à la sécurité nationale arabe, en particulier dans les domaines de l'alimentation, de l'eau, de la sécurité et de la recherche scientifique ; garant de la réalisation des objectifs de sécurité nationale dans tous les domaines.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général de la CNECS, M. Ismail Ould Chouaib, a souligné l’importance capitale de discuter les problématiques liées à la recherche scientifique et à son lien avec la sécurité nationale arabe, en particulier dans cette circonstance, où les chercheurs ont compris que l’absence de la recherche scientifique est l'une des raisons du retard de la nation à différents niveaux.

Pour sa part, le directeur des sciences et de la recherche scientifique à l’ALECSO , M. Abou Al-Qasim Al-Hassan Al-Badri, a salué les efforts déployés par les autorités mauritaniennes représentées par le ministère de la culture, de l'artisanat et des relations avec le parlement pour organiser ce colloque consacré à l'enseignement supérieur et à la recherche scientifique et à leur relation avec la sécurité nationale arabe.

Il a par la suite ajouté que la conférence présentée au cours de ce colloque s’inscrit dans les activités recommandées par le plan stratégique de l'organisation pour les années 2017-2022, qui met l'accent, dans son huitième axe, sur la redynamisation des mécanismes d’emploi de la recherche scientifique pour réaliser le développement durable et renforcer la sécurité dans les sociétés arabes.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du directeur adjoint de la sûreté nationale, d’officiers de la garde et de la gendarmerie nationales et de plusieurs professeurs et chercheurs.
Dernière modification : 08/11/2018 14:07:30