Nouakchott,  17/10/2018
La ville de Nouakchott a abrité mardi soir l'ouverture de la première édition du festival national du Théâtre, organisée en collaboration avec l'union du Théâtre mauritanien et l'instance arabe du Théâtre sous le nom de " l'édition de Brahim Semir".

Le programme du festival qui dure une semaine comporte des compétitions entre dix équipes théâtrales supervisées par un jury composé d'experts dans le domaine du théâtre. Il sera aussi l'occasion pour présenter des sketches traitant de différents maux sociaux et de leurs répercussions négatives sur la société.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de la culture, de l'artisanat et des relations avec le parlement, porte parole du gouvernement, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh a indiqué que le démarrage des activités du festival ,national du Théâtre constitue un rêve qui a longtemps caressé les générations du théâtre en Mauritanie, précisant que son organisation est le fruit d'une coopération commune entre le ministère, l'instance arabe du Théâtre et la maison du Théâtre arabe.

Il a ajouté que le festival national du Théâtre représente un évènement culturel auquel un intérêt particulier est accordé, surtout que les objectifs qui sont les siens se recoupent avec la politique du secteur de la culture qui oeuvre avec sérieux, grâce à la volonté du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, pour permettre aux hommes du théâtre de produire dans des conditions appropriées et encourageant l'innovation et la créativité.

Le ministre a précisé qu'il est attendu que ce festival soit couronné de succès et qu'il trace une nouvelle voie pour les hommes du théâtre mauritaniens.

Il s'est par ailleurs félicité de l'appui apporté par l'instance arabe du théâtre, appelant les hommes du théâtre à continuer leurs activités au service de leur patrie et de leur société. Il a en outre souligné que ce festival doit être une occasion pour former des hommes de théâtre professionnels répondant aux qualifications techniques exigées par les festivals professionnels, affirmant que le choix de 10 pièces de théâtres répondant aux critères en la matière prouve la volonté des organisateurs de présenter le véritable visage de notre société connue pour sa diversité culturelle.

Pour sa part, le directeur du festival, M. Baba Ould Mine s'est félicité de l'appui apporté par l'instance arabe du théâtre à l'union des hommes du théâtre mauritaniens depuis quelques années et qui s'est manifesté à travers l'organisation de sessions de formation et de festivals de théâtre scolaires.

De son côté, le secrétaire général de l'instance arabe du théâtre, M. Ismail Abaddah a loué les efforts déployés pour l'organisation de cette édition du festival du théâtre national mauritanien, insistant sur la solidité des liens existant entre son instance et les ministères mauritaniens de la culture et de l'éducation nationale. Il a souligné que cette coopération a permis depuis 2011 d'organiser diverses activités, précisant qu'il s'agit aujourd'hui d'un nouveau départ pour le Théâtre mauritanien.

La cérémonie d'ouverture a été l'occasion de rendre un hommage au défunt de la famille du théâtre, Brahim Ould Semir dont la famille a reçu pour la circonstance une somme d'argent.

La cérémonie d'ouverture du festival s'est déroulée en présence du ministre de l'Education nationale, M. Isselmou Ould Sid'El Moctar Ould Lehbib, du hakem de la moughataa du Ksar, M. Diagana Mohamedou El Hadj, du maire du Ksar et de plusieurs cadres de la culture, de l'artisanat et des relations avec le parlement.
Dernière modification : 17/10/2018 10:37:43