Nouakchott,  16/10/2018
Les travaux d’un atelier sur le rôle de la société civile dans la lutte contre l'extrémisme, organisé par le programme partenariat pour la paix de l'Agence americaine pour le Développement International (USAID), ont débuté mardi à Nouakchott.

Cette rencontre regroupe des représentants d’organisations de la société civile et des jeunes qui suivront deux jours durant des exposés sur l’approche de la Mauritanie dans la lutte contre l’extrémisme, le rôle des médias dans l’immunisation des jeunes des dangers de l'extrémisme et celui de la société civile dans la lutte contre ce phénomène.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du ministère des affaires islamiques et de l'enseignement originel, M. Idrissa Kebé, a salué le travail remarquable accompli en collaboration avec les partenaires de la Mauritanie dans le domaine de la lutte contre l'extrémisme, louant les recommandations importantes relatives à l’implication effective des dirigeants religieux et villageois dans la lutte contre le phénomène de l’extrémisme.

De son côté, l’ambassadeur des États-Unis en Mauritanie, M. Michael Dodman, a expliqué que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les États-Unis et les pays africains en matière de lutte contre l’extrémisme et les pensées destructives, en élaborant des programmes éducatifs et en s'adressant aux jeunes dans les zones ciblées.

Il a par la suite ajouté que cette rencontre aidera les pays et les organisations de la société civile à être en mesure de développer des approches efficaces dans la lutte contre l'extrémisme.

Pour sa part, la représentante du programme partenariat pour la paix, Mme Aicha Amadou, a expliqué que cet atelier discutera le rôle de la société civile et des organisations des jeunes dans la lutte contre l’extrémisme.
Dernière modification : 17/10/2018 13:02:51