Nouakchott,  06/10/2018
L’université de Nouakchott Al Assriya a abrité, samedi matin, une cérémonie de soutenance de la première thèse de doctorat en biologie à la faculté des sciences et techniques sur le thème: dynamique et mouvements des groupes de moustiques transmettant le paludisme au niveau des villes de Rosso et de Koubenni, dans la région du Sahel.

La thèse, l’œuvre l’étudiant Lemrabott Ould Mohamed Ali, a été réalisée, sous la supervision des professeurs et chercheurs de la faculté des sciences et des techniques et leurs collègues venant du Maroc et du Sénégal.

L’étude portant sur les moustiques transmettant le paludisme a abouti à des conclusions scientifiques affirmant que ce type de moustiques existe de façon permanente à Rosso et périodiquement à Koubenni, surtout pendant la saison des pluies.

Elle a aussi conclu que les moustiques présents à Rosso sont plus résistants contre les insecticides plus que ceux identifiés à Koubenni.

L’auteur de l’étude s’est longuement appesanti dans sa présentation sur les différentes catégories des moustiques et leur degré de gravité ainsi que les différentes étapes de sa recherche et ce avant de répondre aux observations et constats du jury.

Au terme de la séance, l’étudiant Lemrabott Ould Mohamed Ali, a obtenu son doctorat en biologie avec mention très honorable et reçu les félicitations du comité de supervision.

Notons que la cérémonie de soutenance s’est déroulée en présence du secrétaire général de l’université de Nouakchott Al Assriya et du doyen de la faculté des sciences et techniques.

Dernière modification : 07/10/2018 19:37:07