Nouakchott,  01/10/2018
Le Secrétaire Général du Ministère de l'Agriculture, M. Ahmedou Ould Bouh a supervisé, au Centre national de lutte anti-acridienne à Nouakchott la cérémonie de lancement effectif des activités de la force d’intervention contre le criquet pèlerin, en Algérie, au Burkina Faso, en Mauritanie, au Maroc, au Niger, au Sénégal, au Tchad, en Libye et Mali, sur financement de la Commission de Lutte Contre le Criquet Pèlerin dans la Région Occidentale (CLCPRO), relevant de la FAO.

Cette force mise en place au cours de la réunion des ministres chargés de l'agriculture dans les pays membres de la Commission de lutte contre le criquet pèlerin en Octobre 2016 en Algérie, s’inscrit dans le cadre du processus de renforcement de l'intégration sur le terrain et la coordination entre ces États dans le domaine de la lutte contre le fléau acridien en plus de la coopération commune en vue de l’organisation d’opérations d’exploration et de lutte anticipée conformément à la stratégie préventive adoptée par les pays membres de la Commission.

Le Secrétaire Général du Ministère de l'agriculture a qualifié le lancement officiel des activités de cette force commune d’intervention anti-acridienne de grand événement, qui sera sanctionné par l’envoi de cinq équipes terrestres communes, composées de dix explorateurs de chaque Etat membre de la dite Commission, qui seront déployées pendant un mois dans les zones favorables à la reproduction et à la croissance de ce fléau dans notre pays.

« Le département soutient cet effort en exécution des orientations de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui accorde une importance particulière au renforcement de la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté, notamment en milieu rural », a-t-il dit, remerciant la FAO et la CLCPRO, pour l’appui apporté à la sécurité alimentaire des populations des États membres de la Commission.

Le secrétaire exécutif de la CLCPRO M. Mohamed Lemine Ould Hamouny a attiré, quant à lui, l’attention sur l’outil efficace que représente cette force commune, notamment en termes d’échange d’expériences et des connaissances relatives à l'exploration et à la lutte anti-acridienne.

« L'organisation de cette activité en Mauritanie tient compte du climat de sécurité et de stabilité qui sécurise le lancement de ce type d’actions d’une part et l'importance du Centre mauritanien de lutte anti-acridienne, notamment sa riche et pionnière expérience au niveau de la région, qui lui a permis d’abriter le siège de la force commune et pour mettre en exergue l’appui constant qu’il reçoit de la CLCPRO, d’autre part », a-t-il ajouté.

Le directeur général du Centre national de lutte anti-acridienne, M. Sid Ahmed Ould Mohamed, a exprimé dans son intervention, la satisfaction de la Mauritanie en général et du centre en particulier, de l’accueil de cette force commune, qui traduit la reconnaissance de la FAO et de tous les pays membres de la CLCPRO des grands efforts déployés par notre pays dans la lutte contre le fléau des criquets pèlerins, au cours d'invasions répétées.

Il a mis également en exergue l’opérationnalité du centre et sa disponibilité totale de coopération et de coordination avec les États concernés ainsi qu’avec la Commission anti-acridienne précitée, afin de réaliser les aspirations des États membres dans les domaines d’exploration et de la lutte contre ce fléau transfrontalier.

La cérémonie s’est déroulée en présence du chargé de mission et de l’inspecteur général au ministère de l’agriculture ainsi que de la présidente du groupe anti-acridien et fléaux migrateurs à la FAO ainsi que du président de la CLCPRO M.Adam Mahamatt Toulé.
Dernière modification : 01/10/2018 19:49:53