New York,  28/09/2018
Le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, M. Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a réitéré, aujourd’hui vendredi, le soutien de notre pays aux diverses préoccupations de notre monde islamique, afin de réaliser les aspirations de nos peuples et de renforcer la coopération et la coordination des positions au sein des blocs internationaux.

"Les développements dans nos États islamiques requièrent une réaction afin de contrer les pratiques indésirables qui menacent les fondements de la paix et de la sécurité internationales », a affirmé le ministre, dans le discours prononcé, au cours de la réunion interministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui s’est tenue aujourd’hui vendredi à New York, en marge de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Ci-après l’intégralité de ce discours :

"Monsieur le Président,

Son Excellence le Secrétaire général de l'Organisation de la Coopération Islamique,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi au début de mon discours, de vous remercier pour cette importante réunion des ministres des Affaires étrangères de notre Organisation, qui se tient dans un contexte marqué par des développements particuliers, qui requièrent de notre part, de faire preuve d’unité, d’esprit de fraternité et de solidarité, qui constituent le socle des objectifs de notre auguste Organisation.

Les rebondissements vécus par nos États musulmans, nous appellent également à une réaction afin de contrer les pratiques indésirables qui menacent les fondements de la paix et de la sécurité internationales, en premier les violations israéliennes interrompues des Lieux Saints, la reconnaissance d’El Qhods comme capitale de l'Etat d'occupation ainsi que l’usage illégal et excessif de la force contre le peuple palestinien, lequel a donné le meilleur exemple de retenue et de raison.

Excellences,

Les actuels développements dans les territoires palestiniens, nécessitent encore de notre part, de tendre la main d’aide et d’apporter le soutien à nos frères, surtout après l'arrêt des contributions financières de certains bailleurs de fonds de l'agence des Nations unies chargée des réfugiés palestiniens (UNRWA), ce qui appelle notre Organisation et la communauté internationale à assumer les responsabilités de la nouvelle situation.

Nous devons d’autre part continuer à réclamer les droits légitimes du peuple palestinien, en premier la création de son Etat indépendant sur les frontières de Juin 1967, avec comme capitale El Qhods Est, en exécution des résolutions onusiennes intrinsèques et en application des dispositions du droit international prises en compte à cet égard.

Mesdames et Messieurs,

L’attachement des États islamiques à la tenue de cette présente rencontre, après la session de l'Assemblée générale des Nations Unies, reflète notre ferme conviction de l’importance de la coordination des questions et des affaires d'intérêt commun.

Excellences,

Nous avons été témoins depuis quelques jours du premier anniversaire des événements douloureux vécus par la minorité Rhohinga musulmane à l’Etat Rakhine-Myanmar, où les musulmans de cet Etat à majorité bouddhiste étaient ciblés, faisant de nombreuses victimes de civils innocents dont les maisons et les Mosquées ont été incendiées, d’une part, et qui étaient contraints d’abandonner leur Patrie, d’autre part, au mépris de toutes les valeurs islamiques et humaines, de toutes les lois et des principes universels.

Nous reconnaissons ici pour notre auguste Organisation les efforts déployés pour venir en aide aux opprimés et accompagner les frères dans cette épreuve, partant des buts de l'organisation sur la base desquels elle a été bâtie et qui visent à soutenir les questions d'intérêt se rapportant à 1,5 milliard de musulmans partout dans le monde.

Altesses et Excellences,

Nous réitérons en République Islamique de Mauritanie notre adhésion aux conclusions sanctionnant cette rencontre et aux recommandations qui seront prises à propos des différentes préoccupations de notre monde musulman.

Notre espoir est grand quant à la poursuite des efforts conjoints, afin de réaliser les aspirations de nos peuples et de renforcer la coopération et la coordination des positions dans le cadre des blocs internationaux, pour dégager des issues pratiques faisant l’architecture d’un nouveau développement, renforçant nos relations bilatérales et prenant en considération l'histoire et le destin communs, tout en ayant constamment présent à l’esprit les menaces non orthodoxes qui ciblent les régions et les esprits fragiles de nos pays musulmans ; ce qui aura un impact positif sur nos peuples et impulsera la marche de la sécurité, de la construction et de la prospérité.

Je vous renouvelle, une fois encore, mes vifs remerciements.
Dernière modification : 29/09/2018 17:41:14