Aïoun,  29/09/2018
La ville d’Aïoun, capitale du Hodh El Gharbi, abrite depuis hier, vendredi, les travaux d’un atelier de renforcement de capacités des journalistes et des organisations de la société civile, organisé dans le cadre de la stratégie nationale de changement de comportements et de l'insertion de la femme dans le processus de développement du pays.

La rencontre, d’une durée de trois jours, est organisée par le projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique dans le sahel (SWEDD).

Supervisant l’événement, le conseiller du wali du Hodh El Gharbi chargé des affaires politiques et sociales, M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed, a souligné l’intérêt de cette formation, qui profite à 40 participants dont des représentants de la presse, des imams de mosquées et des activistes de la société civile, issus des wilayas des deux hodhs, de l’Assaba et du Guidimakha.

Il a également exhorté les participants à tirer le meilleur profit des communications qui seront présentés au cours de l’atelier.

Pour sa part, le coordinateur du projet SWEDD, M. Malaïnine Ould Eyih, a précisé que l’atelier, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale pour le changement de comportements, vise à encourager la scolarisation des filles et la sensibilisation sur les questions de la santé de la reproduction et la promotion de l’accès de la femme à la fortune et ce dans le cadre des politiques économiques et sociales du pays et conformément aux enseignements de notre sainte religion.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du directeur des relations avec le parlement au ministère de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, M. Mohamed El Moctar Ould Mohamed Lemine.

Dernière modification : 29/09/2018 18:48:41