Nouakchott,  27/09/2018
Les travaux d’un atelier autour de l’étude sur la situation du quartier Leghreiga, moughataa d’El Mina, organisé par la commission de la justice, des Droits de l'Homme et de la société civile du Haut Conseil de la Jeunesse (HCJ), ont démarré, jeudi à Nouakchott.

L’étude, élaborée par des jeunes experts, présente un diagnostic des conditions de vie des habitants du quartier, considéré comme parmi les plus vulnérables d'Em Mina.
Elle propose également des solutions adaptées pour améliorer la situation. Pour y parvenir l’étude compte sur le rôle d’avant-garde de la jeunesse du quartier peuvent jouer avec le soutien matériel et moral du HCJ.

Le président de la commission de la justice et des Droits de l'Homme, membre du bureau exécutif du HCJ, M. Rajel Oumar Boéilil, a indiqué, dans un mot pour l’occasion, que l'atelier constitue une étape très avancée dans la mise en œuvre du programme du HCJ.

Il a ajouté que le programme vise à mettre en évidence les conditions des jeunes vivant dans des zones vulnérables afin de les intégrer, de leurs faciliter l'accès aux services publics et de promouvoir leur participation efficace et responsable face aux défis locaux.

Le consultant, auteur de l’étude, M. Sy jibril, a
vivement apprécié les facilités apportées par le HCJ à son équipe en vue réaliser cette étude modèle sur le quartier de Leghreiga dans la moughataa d’El Mina, wilaya de Nouakchott Sud.
Dernière modification : 27/09/2018 15:13:17