Nouakchott,  28/08/2018
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a présidé, mardi soir dans les locaux de la wilaya de Dakhlet Nouadhibou, une réunion des cadres, des élus et des acteurs de la société civile de la wilaya.

La réunion a été consacrée à l'écoute des interventions des cadres et des acteurs politiques de la wilaya sur les questions de développement et leurs propositions relatives aux solutions de nature à contribuer au renforcement du processus d'exécution du projet de développement en cours dans le pays.

Au cours de la réunion, le Président de la République a écouté un certain nombre d'intervenants venant de différentes localités de la wilaya qui ont exposé leurs visions sur les questions de développement et les échéances électorales qui auront lieu le premier septembre dans le pays.

En réponse aux intervenants, le Président de la République a remercié les cadres de Nouadhibou, ses acteurs politiques, ses mouvements associatifs et ses populations pour leur action globale visant la préservation de l’intérêt du pays, son développement, sa stabilité et sa sécurité.

Ils ajouté que les pouvoirs publics s’attèlent à rehausser le niveau du citoyen, où qu'il se trouve dans le pays, à travers l’accès à l’éducation et à la santé ainsi que la réalisation des infrastructures, le désenclavement, le rapprochement de l’administration du citoyen et l’offre d’autres services facilitant l’atteinte de cet objectif.

Le Chef de l’Etat a, par la suite, passé en revue quelques acquis réalisés au niveau de Nouadhibou dans les domaines de l’accès à l’eau potable et à l’électricité, notant que les études portant sur le projet d’épuration de l’eau sont achevées et que les efforts sont en cours pour mobiliser le financement de sa réalisation.

S’agissant de l’électricité dans la wilaya, le Président de la République a rappelé la réalisation d’une station marchant à l’énergie éolienne à Boulenouar avec une capacité de 10 mégawatts et relevé les efforts en cours pour réaliser une liaison énergétique entre Nouadhibou et Nouakchott et également entre Nouadhibou et Zoueirate, notant que tout cela va permettre de régler les problèmes d’électricité dans la wilaya.

Répondant à des préoccupations au sujet d’une éventuelle pollution de l’environnement, engendrée par des prospections dans l'océan, le Président de la République a réaffirmé que le ministère de tutelle surveille de près cette situation et interdit des telles recherches dans des zones réservées à la pêche comme le Banc d’Arguin pour mettre notre environnement marin à l’abri de la pollution.

Evoquant le déficit constaté au niveau de la pêche artisanale, le Chef de l’Etat a expliqué qu’il est dû au manque d’infrastructures et que les regards portent sur la réalisation du plus grand port sur l’océan Atlantique dans la région dont les études sont achevées et pour lequel on est en phase de recherche de financements.

Le Président de la République a également parlé des élections actuelles, souhaité la bienvenue aux nouveaux adhérents de l’UPR et appelé le parti à les impliquer dans son action politique afin qu’ils sentent qu’ils sont de vrais membres du parti et œuvrent pour son renforcement et sa défense.

Il a ajouté qu’il est venu aujourd’hui à Nouadhibou comme dans les autres chefs-lieux des wilayas pour lever une équivoque que certains véhiculent dans une atmosphère marquée par des positions vis-à-vis des candidatures de l’UPR, réaffirmant que celles-ci ont vu, outre, l’UPR et les formations membres de la majorité présidentielle, la participation des partis dont certains opportunistes, encadrés de l’extérieur et portent des idées et approches étrangères au pays et d’autres connus de l’intérieur pour leur caractère extrémiste et et qui également soutenus de l’extérieurs ainsi que des partis de l’opposition qui présentent des personnalités dont le passé est connu de tous.’’ Nous devons faire barrage devant tous ces gens-là et soutenir les choix de l’UPR et ses orientations pour préserver l’intérêt national’’, souligne le Président de la République.

Le Chef de l’Etat a appelé également à l’unification des efforts, au rejet de la divergence et à la discipline partisane afin d’assurer le succès des listes du parti et obtenir une majorité confortable au parlement lui permettant d’exécuter son programme, notant qu’il est inconcevable que les militants et délégués du parti soutiennent d’autres listes et d’autres choix quelles que soient les erreurs commises par le parti.

Au sujet de l’historique des partis politiques en Mauritanie, le Président de la République a noté que ceux-ci étaient dans le passé mus par un seul objectif, celui des intérêts égoïstes, ce qui les rend toujours exposés à la scission et à l'émiettement, surtout en l’absence d’un lien commun cherchant à préserver l’intérêt général. Il a noté que l’absence d’une ligne de conduite et d’un programme politique privilégiant l’intérêt national conduit toujours à cette scission.

Le Chef de l’Etat a encore fait remarquer que la recherche de l’intérêt personnel au sein des partis et formations politiques n’est pas une particularité d’une telle ou telle wilaya. ‘’Pourtant le plus utile et le plus rentable est d’aller chercher le lien commun dans les programmes ambitieux qui servent le pays pour s'unir autour, or ce lien c'est la voie suivie par l’UPR. Aussi il convient d'y adhérer et d'œuvrer en son sein pour parachever le processus de développement que le pays a connu au cours de la dernière décennie’’, note le Chef de l’Etat.

Il a également évoqué le caractère opportuniste et extrémiste des formations qui participent aux prochaines élections aux côtés de l’UPR et des formations de l’opposition connues par leur hostilité au changement de 2008 et l’appel aux révolutions et autres mouvements destructifs de nature à nuire au peuple mauritanien.

Pour mettre en échec de pareils agissements, le Président a recommandé d’empêcher leur accès au parlement et permettre à l’UPR de jouir d’une majorité confortable sans laquelle tous les projets de développement utiles pour le pays seront hypothéqués, expliquant que les réalisations de la dernière décennie ne sont pas suffisantes et il faut les poursuivre, ce qui ne peut se faire qu’avec une majorité confortable, qui barre la route aux formations extrémistes qui freinent le changement.

Parlant des cas de candidatures autorisées par le parti, le Président de la République a précisé que l’UPR a suggéré à certains de ses militants de se présenter, à travers des partis de la majorité présidentielle, dans le cadre d’un accord concerté et dans des zones soumises à la proportionnelle. Il s'agit de mettre en échec les tentatives de certains qui veulent empêcher la réalisation de notre ambitieux projet de développement, comme il l’ont fait par le passé en essayant de ternir l’image du pays à l’extérieur, notant toutefois que leur manœuvre a échoué grâce à la vigilance et à la compétence de la diplomatie mauritanienne.

Il a enfin insisté sur la nécessité d’élire les cinq listes de l’UPR dans la wilaya de Dakhlet- Nouadhibou : listes municipale, nationale pour la députation, listes des femmes, listes régionales et listes des conseils régionaux et émis le vœu de voir tout le monde dépasser leurs divergences et de travailler main dans la main de manière sincère en vue de réaliser des objectifs largement utiles pour faire de la Mauritanie un pays fort, prospère vivant en paix et jouissant de la stabilité et du développement global .

Le Président de la République a enfin appelé les ‘’mécontents de l’UPR’’ à revenir à la raison, retirer ou geler leurs candidatures et travailler fortement pour l’élection des listes du parti.

Les interventions ont loué, dans leur ensemble, le climat de sécurité et de stabilité que connait le pays et qui a eu des répercussions positives sur le développement réel du pays dont tous ont profité sur toute l'étendue du territoire national.

Les intervenants se sont aussi félicités de l'opérationnalité de l'armée nationale et de son efficacité à faire régner la sécurité et la stabilité à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Ils ont, en outre, abordé le développement économique et ses répercussions positives sur le pouvoir d'achat des citoyens, se félicitant des opportunités d'investissement qu'offre la zone franche de Nouadhibou devenue une destination privilégiée pour les investisseurs.

Ils ont relevé dans ce cadre la particularité de la ville de Nouadhibou, louant les victoires remportées par la Mauritanie aux niveaux régional et international et qui ont véritablement amélioré l'image du pays lui permettant d'occuper la place qui lui sied sur la scène internationale et d'accueillir deux importants sommets celui de la Ligue Arabe et celui de l'Union Africaine.

Les intervenants ont enfin appelé à la préservation des acquis et à œuvrer à leur renforcement en appuyant les choix de l'UPR aux échéances électorales de septembre prochain pour lui permettre d'obtenir une majorité confortable soutenant le processus des réformes en cours dans le pays.

La réunion s’est déroulée en présence du wali de Dakhlet-Nouadhibou, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rare.
Dernière modification : 29/08/2018 11:37:50