Nouadhibou,  18/07/2018
Un groupe de migrants clandestins a été arrêté mardi soir en bordure de la côte Atlantique à Nouadhibou. Ce groupe venait du Sénégal et se rendait à Las Palmas. Un autre groupe a été aussi arrêté à 17 km de Nouadhibou.

Le premier groupe, au nombre de 58 migrants clandestins, a été arrêté par l'armée nationale en bordure de la côte Atlantique alors que le second groupe qui compte 17 migrants clandestins a été arrêté au point de contrôle relevant de la gendarmerie nationale.

Les autorités administratives, sécuritaires et municipales ont commencé sur le champ à donner les premiers secours à certains éléments du groupe. Ainsi, certains d'entre eux ont été transférés à l'hôpital régional de Nouadhibou pour recevoir les premiers soins, alors que les autres ont été transférés à la direction régionale de la sûreté où ils ont bénéficié d'aliments et de couvertures.

Le wali de Dakhlet Nouadhibou, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Raré, a effectué, en compagnie du hakem de la moughataa de Nouadhibou, et des autorités militaires et sécuritaires, une visite au groupe pour s'informer sur ses conditions et sur les efforts déployés pour lui assurer aliments, médicaments et couvertures en attendant son évacuation vers son pays d'origine.

Le directeur régional de la sûreté, M. Mohamed Abdallahi Ould Taleb, a déclaré à l'AMI que l'opération d'arrestation du groupe a été menée à l'occasion des patrouilles effectuées par l'Armée nationale.

Il a précisé que le groupe, au nombre de 75 éléments, se trouve actuellement dans les locaux de la direction de la sûreté régionale où tous les moyens nécessaires lui ont été fournis par les autorités administratives, sécuritaires et municipales en attendant la fin des investigations en cours pour l'évacuer vers son pays d'origine.

Il a par ailleurs précisé que 28 autres migrants clandestins de ce groupe qui vient du Sénégal et qui se rendait à Las Palmas sont actuellement recherchés.
Dernière modification : 18/07/2018 17:50:55