Nouakchott,  09/07/2018  -  La capitale Nouakchott a abrité lundi le lancement du Projet d’appui à la modernisation de l’infrastructure financière (PAMIF).

Le ministre délégué auprès du ministre des finances chargé du Budget, M. Mohamed Ould Kembou ; le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, M. Abdel Aziz Ould Dahi et M. Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la région Afrique du Nord accompagné de Mme Yacine D. Fal, directrice générale adjointe ont officiellement donné le coup d’envoi de ce lancement.

Le Projet d’appui à la modernisation de l’infrastructure financière vise la mise en place d’un système national de paiements selon les meilleurs standards internationaux. Ainsi, le nouveau système de paiements englobera l’intégralité des transactions couvrant les opérations de virement, de compensation de chèques, de gestion du marché monétaire et des opérations de change. Le PAMIF soutiendra également les efforts de la Banque Centrale de Mauritanie en matière de renforcement de la gouvernance et de supervision du secteur bancaire et de la micro finance.

Le gouverneur de la Banque centrale de Mauritanie a souligné, dans son mot pour la circonstance, que le projet qui sera mis en œuvre entre 2018 et 2020, représente un appui institutionnel aux capacités de la BCM pour accompagner le développement du secteur financier en vue de répondre à ses besoins de plus en plus croissants et de relever le niveau de son infrastructure de base.

Il a ajouté que parmi ses autres objectifs ce projet vise jeter les bases d’un système national de paiements pourvu d’un système de compensation automatique des chèques bancaires, en plus de la modernisation du système d’information de la BCM, remerciant au passage la BAD pour son accompagnement et son appui à la BCM dans sa stratégie de promotion du secteur.

A son tour, le directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord a indiqué que ce projet traduit les politiques gouvernementales qui sont en harmonie avec la stratégie de la Banque dans l’accompagnement des transformations économiques en Afrique notamment en matière d’amélioration du climat des affaires et de modernisation du secteur financier.

Il a réaffirmé l’importance de ce nouveau système financier qui va contribuer à la modernisation de la BCM et favoriser la stabilité du secteur bancaire et de la micro finance.

D’un coût global de 5,6 millions de dollars US, le PAMIF sera financé à travers un prêt d’un montant de 5 millions de dollars US consenti par le Fonds africain de développement (FAD) avec un taux de 1% sur une maturité de 25 ans et une contribution de 0,6 millions de dollars US du gouvernement mauritanien. Le projet sera exécuté par la BCM et une équipe de gestion a, d’ores et déjà été désignée à cet effet.

Couvrant une durée totale de 36 mois (2018 – 2020), le PAMIF qui a été adopté en 2018 par le parlement, complète d’autres interventions de la BAD en matière d’amélioration du climat des affaires et aussi de mise à disposition de ressources financières destinées à accompagner le développement des entreprises dans le pays.

Le secteur bancaire mais aussi les opérateurs économiques ne manqueront pas de bénéficier de l’apport de ce projet. Ainsi, avec une infrastructure modernisée, les flux financiers seront plus rapides plus sécurisés et moins coûteux. En outre, le nouveau système de paiements permettra l’émergence de nouveaux services financiers mobiles notamment.

En favorisant le renforcement de la dynamique d’inclusion financière par le développement de la micro finance, le système ciblera différentes catégories de la population en particulier les jeunes et les femmes porteurs de projets.
Dernière modification : 09/07/2018 19:11:45

HORIZONS

Dernier numéro : 7315

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine