Nouakchott,  27/06/2018
La Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) a rendu public jeudi un communiqué dont une copie est parvenue à l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) dans lequel elle invite les opérateurs du secteur de l’audiovisuel à régulariser leur situation dans un délai de dix jours faute de quoi la loi leur sera appliquée avec rigueur.

Voici le texte intégral de ce communiqué :

« Le conseil de la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) a, dans sa réunion du 27 juin 2018 au siège de la HAPA et à l’issue de sessions répétées sur un point principal de son ordre du jour au cours de la période écoulée à savoir : l’évaluation de la situation au niveau de la scène médiatique dans notre pays ;

A cet effet, le Conseil constate et décide ce qui suit :

 Il apprécie la réforme entreprise par l’Etat dans le domaine de la libéralisation de l’espace audiovisuel et la ferme volonté politique de propager les libertés ; d’enraciner la démocratie et d’ouvrir les tribunes médiatiques à tous les points de vue et orientations politiques, culturelles, artistiques et sociales, ce qui a permis aux chaines privées d’enrichir la scène politique et de jeter la lumière sur les préoccupations des citoyens ; de donner l’occasion aux acteurs politiques, aux intellectuels et à la société civile d’exprimer leurs points de vue et leurs aspirations, ce qui a contribué à son tour à la solution des problèmes posés d’une part et rehaussé la place que le pays occupe sur la scène internationale d’autre part ;

 L’importance de la prochaine étape, qui sera marquée par les échéances électorales que le pays connaîtra dans le cadre du renouvellement périodique des différents pouvoirs et qui ne manquera pas de décupler l’interaction entre la HAPA et les entreprises de presse de manière générale ;

 L’arrivée à leur terme des délais de diffusion de l’ensemble des chaines de télévision et de toutes les stations radios privées ;

 Le fait que la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel ait alerté les opérateurs de ces stations au moment opportun afin de régulariser leur situation juridique dont le point le plus important consiste à renouveler leurs licences en plus de la signature du cahier des charges ;

Eu égard aux dispositions de la loi et sur la base de ce qui précède, la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel décide ce qui suit :

 Accorde un délai de dix (10) jours qui court à partir de ce jour, aux chaines radio et de télévision privées pour régulariser leur situation juridique et prendre toutes les dispositions nécessaires leur permettant de renouveler leur licence ;

 Passé ce délai, les dispositions de la loi seront appliquées dans toute leur rigueur.

Qu’Allah guide nos pas. »
Dernière modification : 28/06/2018 14:12:26