Nouakchott,  27/06/2018  -  L’état-major général des armées a publié, mercredi, un communiqué dont l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) a reçu une copie, en voici l’intégralité:

«La zone militaire fermée dans le nord a récemment été le théâtre de graves abus de la part des orpailleurs, parfois accompagnés par d’étrangers. Ces abus comprenaient: le port d’armes, l’approche nocturne des unités de terrain, le contact avec les groupes de trafiquants et de terroristes ainsi que les échanges commerciaux avec ces groupes, le non respect des avertissements à balles réelles et l’entrée en territoire étranger.

En l'absence de la possibilité de sécuriser la zone et de protéger les unités militaires sans être exposés à ces groupes, l'état-major général des armées annonce à toutes les parties concernées que de nouvelles mesures seront prises en vue de l'application stricte des mesures de sécurité.

En conséquence, et à compter de la date de cette déclaration, toute personne qui pénètre dans la zone militaire fermée ou qui s'abstient de se conformer aux instructions de sécurité, mettra en danger sa propre personne et ses biens, et sera soumise à un interrogatoire judiciaire stricte et rigoureux".
Dernière modification : 27/06/2018 19:53:30

HORIZONS

Dernier numéro : 7315

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine