Nouakchott,  21/06/2018  -  Le rôle des religieux dans la communication sur la protection des enfants en mobilité en Mauritanie a fait l’objet jeudi à Nouakchott d’une journée d’information et de communication, organisée conjointement par le ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel et l’ONG Save the Children.

Ouvrant la rencontre, le secrétaire général du ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel, M. Idrissa Kebé, a souligné l’intérêt de l’implication des leaders religieux (Oulémas, imams et Cheikh mahadra) pour assurer un meilleur fonctionnement pour notre système de protection des enfants en mobilité.

Il a également souligné l’intérêt qu’accorde le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, aux franges sociales vulnérables avec au premier rang les enfants.

Pour sa part, le premier conseiller à l’ambassade de l’UE à Nouakchott, M. Serge Maraite, a précisé que l’UE a adopté en 2017 ses orientations pour la promotion de la protection de l’enfance, qui s’appuient sur la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (CNUDE) et se base sur quatre principes portant sur la non-discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant, le droit de l’enfant à la survie et au développement et le respect de l’opinion des enfants.

Dernière modification : 21/06/2018 20:32:04

HORIZONS

Dernier numéro : 7315

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine