Nouakchott,  11/06/2018  -  Les poissons sont parmi les produits de mer préférés de nombreuses personnes en raison de leur goût savoureux et les nombreux nutriments importants qu’ils contiennent, à savoir le fer, le potassium et le magnésium, qui sont très importants pour les repas riches.

Pour beaucoup de nutritionnistes il est conseillé de manger du poisson pendant le ramadan et en dehors du ramadan, car cela contribue à la réduction de la quantité de cholestérol nocif dans l'organisme et à éviter les problèmes cardiaques ; tels que l'athérosclérose, la faiblesse du muscle cardiaque, les crises cardiaques et l'inflammation des tissus cardiaques grâce à la présence de l'endiguement de Mica 3, qui contribue à améliorer l'état psychologique et à réduire la dépression.

Les poissons peuvent également être utilisés pour améliorer le fonctionnement du système respiratoire, traiter d’autres problèmes et troubles tels que l'asthme, la toux et la dyspnée, en particulier chez les enfants, et soulager les symptômes douloureux des rhumatismes.

Manger du poisson permet également d’améliorer la santé des tissus cérébraux et de traiter de nombreux problèmes tels que l'autisme, la maladie d'Alzheimer et l'épilepsie. Le poisson peut également servir à réguler la glycémie car il prévient l'augmentation soudaine de l'insuline.

Selon les études de santé, manger du poisson contribue à la croissance des os et à résoudre d’autres problèmes tels que les fractures, l'ostéoporose et d'autres.

Les experts en nutrition recommandent de manger entre deux portions de poisson par semaine durant le Ramadan pour fournir au corps ses bienfaits étonnants, surtout que le corps perd certains des éléments qui peuvent être compensés en mangeant du poisson la nuit.

Il est à noter que la Mauritanie, qui compte plus de sept cents kilomètres de côtes, est considérée comme l'une des zones marines les plus en ressources halieutiques.

Les experts de l'Institut mauritanien de recherche océanographique et de pêche estiment qu'il est possible de pêcher deux millions deux cent mille tonnes par an sans porter atteinte aux stocks halieutiques du pays, mais cela n’a pas permis d'introduire pleinement le poisson dans les habitudes alimentaires, notamment dans les zones rurales et périurbaines malgré les efforts déployés à cet égard.

Mais la création de la Société Nationale de Distribution de Poisson (SNDP), qui a établi plusieurs antennes dans la plupart des wilayas du pays et fourni du poisson à des prix symboliques (cinq ouguiya le kilogramme) a représenté une percée importante dans ce domaine car cela a diversifié la cuisine mauritanienne en dépit du patrimoine social et culturel chez la population qui accorde une grande importance à la viande rouge.

Reportage : Mohamed Ould Abdelhaye
Dernière modification : 11/06/2018 13:49:15

HORIZONS

Dernier numéro : 7336

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine