Nema,  05/06/2018
A l’instar de toutes les wilayas du pays, le Hodh Echarghi vit une intense atmosphère spirituelle en ce mois béni du Ramadan qui connait une affluence massive des fidèles vers les mosquées et les centres culturels.

Des séries de conférences sur divers thèmes religieux relatifs au jeûne et aux valeurs de solidarité en ce mois béni sont présentées, tous les après-midi, par des oulémas et des érudits au grand bonheur des fidèles.

D'autre part pour faciliter, l’observation du jeûne, les autorités administratives régionales ont veillé à assurer la stabilité des prix des denrées alimentaires essentielles afin de permettre aux citoyens dans toutes les moughataas relevant de la wilaya de s’acquitter de ce quatrième pilier de l’islam dans de bonnes conditions.

Dans une déclaration faite à l’AMI, le wali du Hodh Echarghi, M. Sall Saidou Alassane, a indiqué que toutes les mesures nécessaires ont été prises avant le commencement du jeûne, ajoutant dans ce sens qu’il a tenu des réunions avec la commission régionale qui regroupe des représentants de la protection du consommateur, des sociétés d’eau et d’électricité, des fédérations des boulangeries et des boucheries qu’il a exhortés à redoubler d’efforts pour mettre à disposition des fidèles les produits les plus consommés en ce mois béni du ramadan à des prix abordables.

Il a assuré qu’une commission a été constituée pour le suivi des prix et le contrôle de la qualité des denrées alimentaires exposées dans les marchés, rappelant que les autorités ont pris d’autres dispositions pour stabiliser les prix des principales denrées comme le riz, le sucre et l’huile, à travers l’approvisionnement des 232 boutiques Emel que compte la wilaya.

Ceci en plus, dira-t-il, des actions qu’entreprend la société nationale de distribution de poissons qui vend le 5 kg à 5 N-UM au niveau d’une dizaine de centres dont 5 à Néma, 4 à Timbédra et 1 à Amourj.

Le wali a indiqué que les choses se déroulent de façon satisfaisante et qu’aucune rupture ou déficit des denrées alimentaires n’ont été enregistrés durant les jours passés.

Il a ajouté qu’il a effectué une visite au centre de la Somelec pour s’informer sur les causes des interruptions répétées d’électricité constatées les premiers jours du mois du ramadan donnant les instructions afin que ces incidents soient éviter au maximum.
ٌ
reportage: hanenna ould mahfoudh
Dernière modification : 05/06/2018 13:46:36