Nouakchott,  26/05/2018  -  ‘’L’apport du Bilad Chinguitt et le rôle qu'il a joué dans la culture islamique’’ tel est le thème de la conférence présentée par le Dr. Mohamed Lemine Ould Cheikhna Ould Cheikh, directeur de l’orientation islamique au ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel aujourd’hui, samedi à la grande mosquée de Nouakchott dans le cadre des activités menées par le département pendant le mois béni du Ramadan.

Le conférencier a introduit son exposé par une citation du penseur Khalil Enahoui dans son ouvrage ‘’El Menara wa Ribatt’’: l’Islam a donné au Bilad Chinguitt une poignée de croyants parmi lesquels des Ulémas et érudits qui ont consacré leur vie à la propagation de l’Islam installant des foyers de rayonnement culturel et fondant des maisons destinées à propager le savoir et la science. Il a insisté sur le rôle pionnier joué par ces Ulémas de Chinguitt dans la propagation de la science dans diverses contrées de par le monde, soulignant l’empreinte indélébile par eux laissée dans la culture islamique.

Il a cité des exemples de ces Ulémas pionniers dont l’érudit Mohamed Mahmoud At Turkzi qui a voyagé à destination du Hijaz pour accomplir son devoir du Haj (pèlerinage) et était pendant son périple au centre d’intérêt des Ulémas notamment malikites tout comme il disposait d’une place de choix en Egypte surtout auprès du Sultan Abdel Hamid qui l’a délégué pour des missions scientifiques en Europe.

Le conférencier a ensuite évoqué d’autres étapes de la vie du Cheikh Ahmed Ibn Lemine Chinguitty l’auteur de l’ouvrage ‘’El Wassit dans les œuvres des écrivains littéraires de Chinguitt’’ qui était la seule référence pendant une certaine période pour la culture chinguittienne. D’autres étapes ont été abordées dont notamment celle marquée par la vie du Cheikh Melainine Ibn Cheikh Mohamed Fadel Al Ghalghami, la trentaine, qui est sorti de son pays pour le pèlerinage et a rencontré des Ulémas du Maroc et ses sultans et laissé une empreinte majeure dans la culture islamique à travers sa fondation de la ville de Smara, qui va devenir une destination privilégiée des Ulémas venus de tous les horizons.

Le conférencier a passé en revue les contributions de nombreux Ulémas comme Cheikh Sidi Abdoullah Ould El Hadj Brahim; les Béni Mayaba; Cheikh Mohamed El Mamy; Cheikh Mohamed Vall Ould Ahmed Beiba l’alaouite et bien d'autres…qui ont fondé des universités ambulantes propageant les enseignements de la religion islamique et les sciences de la Chariaa.

Il a attiré l’attention sur le fait que l’école chinguittienne est sortie des sentiers battus et ce, jusqu’à ce jour, restant toutefois un phare avant d'inviter à approfondir la recherche sur l’effort de ces Ulémas qui ont rayonné partout dans le monde.

Le conférencier a enfin appelé les jeunes à prendre exemple sur ces lumières et à s’engager sur leur voie, relevant l’action menée par le ministère pour envoyer des missions de jeunes Ulémas vers certains pays frères et amis pendant le mois béni pour propager les valeurs de tolérance et d’équilibre dans le cadre des efforts consentis par les pouvoirs publics pour faire le pont entre le passé du pays et son présent.
Dernière modification : 26/05/2018 20:27:06

HORIZONS

Dernier numéro : 7336

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine