Nouakchott,  24/05/2018  -  La wilaya de l’Assaba vit, à l’instar du reste du pays, au rythme du mois béni du Ramadan, avec un engagement manifeste des populations locales pour davantage de dévotion, de piété et de diffusion des valeurs d’entraide et de solidarité.

Une ferme volonté que les températures élevées, avoisinant parfois les 50° n’ont pas réussi à plier, dès lors où les pieux rivalisent pour accumuler le maximum de bonnes actions (Hassanat) dans cette période de grande ferveur.

Une atmosphère spirituelle renforcée par des conditions matérielles favorables dont l’accès en quantité et en qualité ainsi qu’à des prix abordables aux produits à haute consommation pendant le jeun.

Les mosquées grouillent d’adeptes qui enchainent les prières et suivent les conférences présentées par les Imams et les Oulémas sur les valeurs de l’Islam de manière générale et sur les vertus du mois béni du Ramadan en particulier.

Le Wali de l’Assaba M. Mohamed Hacen Ould Mohamed Saad, a assuré l’AMI de la mobilisation des autorités territoriales pour lutter contre toute spéculation et tout hausse des prix ainsi que pour garantir l’offre requise en produits alimentaires en ce mois de jeun, mettant en exergue le rôle appréciable joué par les boutiques Emel pour assurer un Ramadan joyeux aux citoyens à faibles revenus.

Les citoyens ont fait aussi part à l’AMI de leur satisfaction pour les efforts déployés par les autorités centrales et territoriales pour assurer un excellent Ramadan au niveau de la wilaya, qualifiant la hausse des températures d’épreuve leur permettant une endurance accrue et une piété plus récompensée.

Les jeuneurs s’adonnent dès l’appel du muézin à toutes les sortes de plats succulents et de boissons rafraichissantes, avec une préférence pour les mets traditionnels, tels Karour, Tejmakh et Taghalit, tés réputées par leurs bienfaits sanitaires.

Dernière modification : 24/05/2018 16:54:58

HORIZONS

Dernier numéro : 7296

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1