Nouakchott,  23/05/2018
A l’instar de la communauté internationale, la Mauritanie, à travers le Programme national de santé reproductive, a commémoré ce mercredi, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), la journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale sous le thème « Ne laissons personnes derrière nous, tous ensemble pour éliminer les fistules obstétricales ».

La commémoration de cette journée vise à sensibiliser sur les fistules obstétricales qui causent de nombreux problèmes physiologiques et psychologiques de santé aux femmes atteintes.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère de la Santé, M. Ahmed Ould Dié, a affirmé que l’amélioration des prestations de santé et un meilleur accès aux services sanitaires sont de nature à limiter sensiblement le nombre des personnes atteintes de fistules. Il a assuré que les pouvoirs publics, sur instruction du Président de la République, œuvrent sans relâche à éradiquer ce phénomène à travers la généralisation de prestations sanitaires de qualité.

Il a considéré que la coopération avec les partenaires, et particulièrement avec le Fonds des Nations Unies pour la Population, constitue un modèle de prise en charge gratuite des femmes atteintes de fistules obstétricales.

Pour sa part, le représentant résident de l’UNFPA en Mauritanie, M. Kaboré Saidou, a souligné les efforts déployés par le gouvernement en vue de venir à bout de cette maladie handicapante et s’est réjoui de la coopération en la matière entre le la Mauritanie et son institution et de la mise en œuvre du programme qui assure la gratuité du traitement des fistules obstétricales.

Il a par ailleurs lu la déclaration du Dr Natalia Kanem, directrice exécutive de l’UNFPA, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale, et dans laquelle elle a fait observer que la fistule qui a pratiquement disparu dans les pays riches constitue une violation grave des droits fondamentaux et reflète une défaillance des systèmes de santé tout comme elle représente l’injustice et l’iniquité sociales à travers le monde.

Pour rappel le ministère de la Santé a mis en œuvre un programme de santé reproductive pour réduire la mortalité maternelle et néonatale et dont la lutte contre la fistule obstétricale constitue une importante composante.

La cérémonie de commémoration de cette journée s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères des Finances et des Relation avec le Parlement.
Dernière modification : 23/05/2018 17:43:35