Aioun,  15/05/2018
Des quantités de drogue et d’autres produits psychotropes interdits ont été incinérées mardi à Aioun sur ordre du Parquet général du tribunal de la wilaya du Hodh El Gharbi.

Ces quantités ont englobé 200 kilogrammes de cannabis (chanvre indien), 40 caisses de médicaments périmés, en plus de quantités de stimulants sexuels et de produits psychotropes.

L’opération d’incinération s’est déroulée en présence du wali du Hodh El Gharbi, M. Mohamed Ould Mohamed Lemine Ould Bellamech et du Procureur de la République, du tribunal de la wilaya du Hodh El Gharbi, M. Ahmedou Bamba Ould Mohamedou.

Le Procureur de la République du tribunal de la wilaya du Hodh El Gharbi a, dans une déclaration à l’Agence Mauritanienne d’Information, souligné que le Parquet général fera face à tout celui qui porte atteinte à la sécurité, à la quiétude et à la santé des citoyens, soulignant le danger que représente la falsification des autorisations d’importation de médicaments et de produits psychotropes au regard de leurs répercussions néfastes sur la santé publique, la quiétude et la sérénité de la société.

Le Procureur de la République a précisé que le Parquet demande aux citoyens de collaborer avec lui et de l’informer sur tout ce qui est de nature à influer sur la sécurité, la quiétude et la santé des citoyens.

L’opération a eu lieu en présence d’un certain nombre de responsables administratifs et sécuritaires de la wilaya.
Dernière modification : 15/05/2018 21:35:54