Nouakchott,  15/05/2018  -  La Mauritanie, a exprimé, mardi, par la voix du ministère des affaires étrangères et de la coopération, sa vigoureuse condamnation des agressions israéliennes contre des manifestants palestiniens pacifiques, dans un communiqué dont une copie est parvenue à l’AMI.

Voici le texte intégral du communiqué:

" Face à la poursuite de graves agressions contre le peuple palestinien, qui paye aujourd’hui, dans sa lutte pour l’obtention de ses droits légitimes, un lourd tribut, sous forme des dizaines de martyrs et des milliers de blessés. La mise en exécution de la décision du transfert de l’ambassade américaine vers Al Qauds encourage les mécanismes israéliens de répression à intensifier ses violations flagrantes contre les manifestants pacifiques palestiniens.

Si l’usage rapide de la force dans d’autres cas, en riposte à des présumées violations du droit international, parfois, et sous des prétextes humains, dans d’autres cas, peut se justifier, le silence complice sur l’utilisation excessive de la violence contre les palestiniens et leur massacre avec un sang-froid, sans aucune réaction, témoigne de l’absence d’équité dans le traitement des questions et de l’application du système ‘’deux poids deux mesures’’.

Devant cette situation choquante, la République Islamique de Mauritanie exprime sa vigoureuse condamnation des agressions israéliennes contre des manifestants palestiniens pacifiques, renouvelle sa dénonciation de la décision de l’administration américaine de déplacer son ambassade de Tel-Aviv à Al Quads et appelle la communauté internationale, notamment le conseil de sécurité à assumer toutes ses responsabilités pour protéger le peuple palestinien contre les agissements agressifs et oppressifs israéliens, en application des résolutions internationales en la matière’’.
Dernière modification : 16/05/2018 09:28:14

HORIZONS

Dernier numéro : 7277

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1