Nouakchott,  10/05/2018
Les travaux d’un colloque de sensibilisation des parlementaires sur les dangers du tabagisme et la dynamisation du rôle des députés dans la lutte contre le tabagisme se sont déroulés jeudi dans les locaux de l’Assemblée nationale.

Au cours de ce colloque, organisé par le ministère de la Santé en collaboration avec l’OMS, une série d’exposés sur les principaux axes du projet de loi et des mécanismes y afférents pour limiter le phénomène du tabagisme et ses conséquences, seront présentés.

De même, des exposés seront également présentés sur les maladies entrainées par le tabagisme ainsi que sur le coût économique et social de ce phénomène sur l’individu en particulier et sur la société en général.

Le secrétaire général du ministère de la Santé par intérim, M. Ahmed Jiddou Ould Zeïn, a indiqué que, sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, le département de la Santé a engagé des programmes de lutte contre le tabagisme et initié de nombreuses actions de sensibilisation à cet effet.

Ces programmes et ces actions ont connu un grand succès, même s’il reste à poursuivre inlassablement dans la même voie pour faire face au phénomène du tabagisme qui est source de maladies coûteuses en termes de traitements médicaux et parfois mortelles, a-t-il dit.

Au plan institutionnel, notre pays a déjà adopté la politique nationale de lutte contre le tabagisme et élaboré la stratégie 2013-2017 de lutte contre le tabagisme, tout comme il a adopté en séance du Conseil des ministres du 11 novembre le projet de loi à cet effet, conformément aux critères de la loi cadre de l’OMS, a précisé M. Ahmed Jiddou Ould Zeïn.

Le secrétaire général du ministère de la Santé par intérim a saisi cette occasion pour demander aux députés de voter en faveur de ce projet de loi pour renforcer les mécanismes de lutte contre le tabagisme qui menace la jeunesse et hypothèque le développement économique et social du pays.

De son côté Dr Ahmed Ould Seyid, président du groupe parlementaire de lutte contre le tabagisme, a indiqué que l’objectif de ce colloque est de fournir aux élus toutes les informations relative au tabagisme de manière à les éclairer suffisamment sur ce phénomène et sur les différents dangers qu’il représente pour les individus et la société toute entières, soulignant la dimension de santé publique qu’il représente. C’est en connaissance de cause qu’ils devront voter ce projet de loi en saisissant parfaitement l’intérêt qu’il représente, a-t-il précisé.

Pour sa part, la présidente de la commission de l’orientation islamique, des ressources humaines, des affaires culturelles et sociales au niveau de l’Assemblée nationale, Mme Nouha Mint Saleck s’est longuement appesanti sur les nombreux dangers du tabagisme et s’est déclaré très honorée de présider cette commission qui se penche actuellement sur une question aussi importante que celle-là.

Auparavant, Mme Belizaire Marie Rose’line Darnycka, représentante de l’OMS, a exprimé aux parlementaires les remerciements et les félicitations de la direction régionale de l’OMS pour cette action très importante qui prouve leur volonté de protéger la population mauritanienne contre les conséquences mortelles de la consommation du tabac.

« Une législation forte est l’une des mesures préconisées par la convention-cadre de lutte antitabac, convention que la Mauritanie a été parmi les 60 premiers pays à ratifier » a-t-elle fait observer.

La représentante de l’OMS a assuré que son institution n’épargnera aucun effort pour accompagner l’ensemble des acteurs dans la mise en œuvre de cette loi de lutte contre le tabagisme.
Dernière modification : 10/05/2018 19:00:01