Nouakchott,  07/05/2018  -  Les travaux d’une journée de concertation sur l’étude d’impact environnementale et sociale du projet de construction de la station de traitement des eaux industrielles et domestiques au niveau du Marché au poisson de Nouakchott, organisé par le ministère de l’Environnement et du Développement durable en collaboration avec le programme régional du développement de la pêche en Afrique de l’Ouest relevant de la Banque mondiale, ont démarré lundi dans la salle de conférence de la direction générale du marché au poisson à Nouakchott.
Cette station de traitement des eaux sera d’une grande importance pour ce marché qui comprend 34 à 40 unités de traitement de poisson avec une production annuelle de l’ordre de 70 mille tonnes de poissons dont 60 mille tonnes de sardinelles qui contiennent de grandes quantités d’huile nécessitant beaucoup d’eau pour en assurer la propreté.
Cette infrastructure entre dans le cadre d’un projet plus large qui comporte l’édification d’un grillage le long du marché au poisson dont la surface atteint 3,8 km, la construction de postes de surveillance sécurisé et la pose de poteaux d’éclairage public, en plus du bitumage, dans une seconde phase, des artères menant aux différentes composantes du marché.
Dans un mot prononcé à l’ouverture de la journée de concertation, le hakem de la moughataa de Tevragh Zeina, M. Sidi Mohamed Ould Abdallahi, a souligné l’importance de la réalisation de cette station de traitement et de ses retombées économiques et environnementales pour le marché au poisson.
Il a ajouté que l’étude d’impact qui a été réalisée démontre que la construction de la station n’aura aucun impact environnemental négatif sur la biodiversité marine, soulignant le rôle de la société civile dans la sensibilisation des bénéficiaires de cette station et sur la nécessité de sa maintenance une fois construite.
Pour sa part, l’expert représentant le bureau d’études chargé de la réalisation de l’étude d’impact environnementale et sociale, a présenté les différentes composantes de la station, soulignant qu’elle va traiter d’une part les eaux domestiques qui seront épurées et stockées et pourront être utilisées pour l’agriculture ou autres usages ; d’autre part les eaux industrielles auxquels seront retirées les graisses avant d’être reversées à la mer à travers un émissaire long de 1,65 km évitant leur retour sur la côte.
La cérémonie d’ouverture de la journée de concertation s’est déroulée en présence du directeur du contrôle environnemental au ministère de l’environnement et du développement durable, M. Cheikh Tourad Ould Mohamed Saadbouh et de l’expert du programme régional du développement de la pêche en Afrique de l’Ouest, M. Sidi Mohamed Ould Moïne.
Dernière modification : 10/05/2018 11:30:52

HORIZONS

Dernier numéro : 7336

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine