Nouakchott,  02/05/2018
Les stratégies d’investigation et techniques de jugement dans le domaine de la migration clandestine et le trafic des êtres humains font l’objet d’une formation, organisée conjointement par le ministère de la justice et l’organisation internationale de la migration (OIM) à l’intention d’un groupe de magistrats, dont les travaux ont débuté mercredi à Nouakchott.

Le programme de la rencontre prévoit des exposés et communications portant sur le cadre juridique national et international de lutte contre la migration clandestine et le trafic des êtres humains, l’analyse des principaux concepts de ce crime, la responsabilité de l’Etat dans cette lutte, les juridictions nationales et les conventions internationales dans le domaine.

Ouvrant la rencontre, le directeur des ressources humaines au ministère de la justice, le magistrat Laabad Ould Ghacem, a précisé que cette formation s’inscrit dans le cadre des efforts du ministère de la justice visant à perfectionner davantage les compétences des magistrats et de les doter des techniques de nature à faciliter le traitement des dossiers exposés devant eux avec un style technique, scientifique et professionnel.

Il a, enfin, remercié l’OIM pour le soutien qu’elle apporte à son département par l’organisation de cette formation pour laquelle un expert international spécialisé a été recruté.

Dernière modification : 02/05/2018 15:05:34