Nouakchott,  01/05/2018
La commémoration du 1er Mai, fête internationale du Travail s’est caractérisée à l’intérieur du pays par l’organisation de marches et de meetings de travailleurs dans lesquels ont été brandies des banderoles et scandés des slogans évoquant les préoccupations de la classe laborieuse.

Dans ce cadre, les représentations des centrales syndicales de la CGTM, de l’UGTM et de l’UTM dans la wilaya de Dakhlet-Nouadhibou ont célébré cette fête par l’organisation des marches qui ont parcouru les principales artères de la ville avec des slogans demandant l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, l’augmentation des salaires et la révision de la convention collective, et d'autres appelant à valoriser ce qui a été réalisé pour les travailleurs au cours des dernières années.

Ces marches se sont transformées par la suite en meetings au cours desquels les orateurs ont passé en revue leurs plateformes revendicatives qui ont mis l’accent sur la révision des dispositions de la convention collective du travail, de la convention collective des gens de mer, du code du travail et de la loi sur la sécurité sociale, en plus de l'augmentation du salaire minimum et la baisse des prix des denrées alimentaires de base.

Les festivités ont été clôturées par la remise des plateformes revendicatives au wali, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rare, entouré des autorités administratives de la wilaya.

Au Tiris Zemmour, les ouvriers ont organisé une marche sous le slogan «Notre unité est notre force» à partir du quartier « M 4 » pour finir devant la tribune officielle où elle a été accueillie par le wali, M. Isselmou Ould Sidi entouré des autorités administratives et sécuritaires de la wilaya.

Dans leurs discours, les représentants de ces syndicats ont mis l’accent sur la nécessité d'améliorer les conditions de vie des travailleurs, de mettre en place une politique efficace de logement et de santé, d'augmenter les salaires, d'améliorer les services de sécurité sociale et des pensions et de procéder à la révision de la convention collective.

Ils ont enfin remis leurs plateformes revendicatives au wali, qui s'est engagé à les transférer aux autorités compétentes pour les satisfaire.

En Adrar, La CLTM, l’UGSPM et l’UTM ont organisé des marches au cours desquelles ils ont remis leurs plateformes revendicatives au wali de la wilaya, M. Cheikh Ould Abdallahi Ould Ewah, entouré des autorités administratives.

Les trois syndicats ont été unanimes à demander d'augmenter les salaires, d'assurer une protection sociale complète, de lutter contre le chômage et la hausse des prix et de rendre disponibles et abordables les denrées de première nécessité au simple citoyen.

Ils ont également appelé à augmenter le nombre des boutiques Emel, à généraliser toutes les indemnités accordées par l’Etat à tous les travailleurs et de recruter plus de main-d’œuvre.

Dans la wilaya du Hodh Charghi, la coordination régionale du Syndicat National de la Santé Publique et la Confédération Nationale des Travailleurs de Mauritanie ont organisé des marches à Néma qui ont parcouru les principales artères de la ville avant de parvenir à la Wilaya où cette marche a été accueilli par le wali mouçaid du Hodh Charghi M. Mohamed Abdallahi Ould Mohamed Abderrahmane et le hakem de la moughataa de Néma M. Mohamed Mahmoud Ould Cheikhna.

Le wali mouçaid a reçu des mains des représentants des syndicats leur plate-forme revendicative axée sur l’augmentation des salaires ; la révision des statuts des différents corps de l’administration et la distribution des parcelles de terrain.

Le wali s’est engagé à transmettre ces doléances aux autorités compétentes pour leur trouver des solutions.

Au niveau du Hodh El Gharbi, la délégation régionale de l’UTM a célébré la journée mondiale du travail par l'organisation d’un meeting au cours duquel des slogans ont été scandés et des banderoles ont été brandies résumant les doléances des travailleurs.

Au cours de ce meeting, qui a eu lieu en présence du wali, M. Mohamed Ould Mohamed Lemine Ould Bellamech, les représentants des centrales syndicales ont passé en revue les doléances des travailleurs, en particulier l'augmentation des salaires, la titularisation et l'intégration de tous les travailleurs non permanents dans la fonction publique en garantissant leurs droits à l’assurance maladie et à la sécurité sociale et à bénéficier de la possibilité d'effectuer le pèlerinage en fonction des critères de l'efficacité et du dévouement à la patrie.

Les travailleurs ont appelé à la poursuite du dialogue social pour assurer la paix et améliorer les conditions de travail dans les écoles et les hôpitaux et réduire les prix du carburant suivant la baisse mondiale des prix du pétrole.

Au Gorgol, le wali, M. Yahya Ould Cheikh Mohamed Vall a reçu les délégués syndicaux représentés dans la wilaya.

Le porte-parole des syndicats a passé en revue les différentes revendications des travailleurs contenues dans la plateforme revendicative, que le wali a promis de transmettre aux autorités compétentes pour répondre aux doléances des travailleurs afin d'améliorer leurs conditions de vie.

Dans la wilaya de l’Assaba, les confédérations et les représentations syndicales au niveau de la wilaya ont organisé une marche à partir de la maison des jeunes, au centre de la ville de Kiffa, qui s'est soldée par un meeting organisé devant la tribune officielle en face des locaux de la wilaya.

Les allocutions des représentants syndicaux ont porté sur les réalisations accomplies pour les travailleurs mauritaniens, appelant à l'amélioration des conditions des travailleurs en tant que véritable levier de tout développement censé être durable et réussi.

A la fin du meeting, les représentants des organisations syndicales ont remis leurs plateformes revendicatives au wali de l’Assaba, M. Mohamed Elhacen Ould Mohamed Saad, qui a promis de les transmettre aux autorités concernées.

Au niveau de la wilaya du Trarza, la commémoration du 1er mai a été marquée par l'organisation de marches de travailleurs au cours desquelles l'amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs a été mise en avant sur les banderoles qu’ils ont été brandies.

A la fin des marches, M. Mohamed Vall Ould Mohamed Mahmoud, wali mouçaid, a reçu les représentants des syndicats qu’il a félicités à cette occasion au nom du Président de la République, soulignant que leurs doléances seraient prises en considération.

En Inchiri, le wali, M. Mohamed Ould Saleck a reçu mardi à Akjoujt les plateformes revendicatives présentées par les centrales syndicales à l'occasion de la journée mondiale du travail.

Les doléances des travailleurs ont porté sur l'assurance maladie, la sécurité sociale, le respect du code du travail et la poursuite de l’application du code de travail mauritanien dans toutes les institutions.

Les festivités commémoratives de cette journée ont été marquées par des marches organisées par la CLTM, l’UGSPM, la CGTM, le syndicat des instituteurs et le syndicats des professeurs du secondaire parcourant les principales artères de la ville avant de se terminer devant la tribune officielle de la wilaya.
Dernière modification : 02/05/2018 13:16:11