Nouakchott,  26/04/2018
L’Assemblée nationale a adopté jeudi au cours d’une plénière présidée par le premier vice- président de cette chambre, le député Mohamed Yahya Ould Kherchi, le projet de loi portant loi d’orientation sur la Stratégie nationale de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP).

Le projet de loi en question est composé de 11 articles répartis en quatre titres dont le premier fixe les objectifs de la loi à savoir la détermination du processus des politiques publiques qui constituent le cadre de référence en matière de croissance accélérée et de prospérité partagée pour la période 2016 – 2030.

Le deuxième titre détermine les procédures d’élaboration de cette stratégie et ses mécanismes de mise en œuvre alors que le troisième titre fixe les orientations nationales essentielles de la SCAPP visant à créer une croissance économique forte, globale et durable au terme de l’exécution du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP). Cette Stratégie, la SCAPP s’adapte avec l’Agenda 2030 portant sur le développement durable.

Il a ajouté que le processus de conception de cette stratégie est marqué par la participation de divers acteurs concernés et est passé par 3 étapes dont la préparation et le lancement du processus; les concertations sectorielles et régionales; l’élaboration des rapports des équipes de travail; la collecte et l’élaboration du document stratégique et de son 1er plan d’action; l’organisation d’ateliers nationaux et régionaux et enfin l’élaboration et la présentation de la stratégie.

Le ministre de l’économie et des finances a précisé que cette stratégie repose sur 3 axes qui sont complémentaires qui seront exécutés à travers des plans quinquennaux de développement qui englobent de manière harmonieuse un ensemble de politiques sectorielles visant la stabilité macroéconomique; l’approfondissement des réformes sectorielles; l’amélioration des conditions de vie des populations et la préservation, de manière durable, de l’environnement.

Il a précisé que le présent projet de loi prend en considération les réformes en cours en matière de finances publiques et de décentralisation et recherche en particulier à adapter la stratégie avec les réalités régionales de manière à se conformer aux dispositions de la loi organique régissant la wilaya. Il vise en outre à fixer les orientations politiques qui constituent le cadre de référence de cette stratégie et abroge et remplace la loi N°2001-050 sur la lutte contre la pauvreté.

Les députés ont, dans leurs interventions, souligné la nécessité que la réforme de l’enseignement bénéficie de la priorité dans tout plan de développement que l’on veut faire aboutir, demandant d’intégrer la formation des ressources humaines en bonne place dans la mise en œuvre de cette stratégie.

Ils ont appelé le gouvernement à adopter des plans d’action détaillés pour l’exécution de la SCAPP qui prennent en compte les priorités nationales mais aussi les différences en matière de développement existant entre les diverses zones du pays.
Dernière modification : 26/04/2018 21:52:38