Nouakchott,  25/04/2018
la Mauritanie a célébré mercredi la journée mondiale du paludisme sous le thème de " Prêts à vaincre le paludisme".

Organisée par le ministère de la santé par le biais du programme national de lutte contre le paludisme en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé, la journée est l'occasion d'affirmer la nécessité de continuer de mobiliser les investissements et de s'assurer de l'engagement constant des pays pour prévenir et lutter contre le paludisme mais aussi pour éclairer l'opinion publique nationale et internationale et sensibiliser les décideurs sur la nécessité de continuer de lutter contre la maladie, entre autres mesures dans le but d'assurer une bonne prise en charge du paludisme.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le chargé de mission au ministère de la santé, M. Ahmed Jiddou Ould Zein, a indiqué que la lutte contre les maladies en général et les maladies épidémiologiques en particulier est considérée comme une priorité pour le secteur de la santé en Mauritanie, conformément aux orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz; traduites dans les plans et programmes sociaux du gouvernement.

Le chargé de mission a souligné que la célébration de cette journée s'inscrit dans le cadre de l'action visant à réduire la menace que représentent les moustiques qui transmettent la maladie, précisant qu'elle a aussi pour but de mobiliser les familles et les collectivités locales et de les encourager à tirer profit de cette campagne.

Il a enfin exprimé ses remerciements pour les partenaires au développement de la Mauritanie, notamment l'OMS et le Fonds international de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, pour leurs efforts en matière de lutte contre le paludisme.

Pour sa part, Dr Abdel Aziz Mohamed Boubacar, de la représentation de l'OMS en Mauritanie a lu le message du Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme.

Dans ce message, la directrice régionale a indiqué que le paludisme reste un problème majeur de santé publique et de développement, insistant l'impact dévastateur de cette maladie sur les familles, les communautés et le développement.

Elle a noté que la journée offre l'occasion de renouveler l'engagement politique et de continuer à investir dans la prévention et la maîtrise du paludisme, appelant tous les pays touchés par ce fléau à oeuvrer avec les partenaires au développement pour stimuler les investissements dans la lutte antipaludique.

La cérémonie a été l'occasion de procéder à la distribution de moustiquaires.
Dernière modification : 25/04/2018 16:07:14