Nouakchott,  25/04/2018  -  Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a supervisé, mercredi au centre des conférences internationales de Nouakchott, la cérémonie d’ouverture de la 62ème session de la commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), qui se tient pour la première fois en Mauritanie et durera deux semaines.

Cette rencontre réunit les institutions gouvernementales, les institutions parapubliques et les organisations de la société civile opérant dans le domaine des droits de l’homme à l’échelle du continent africain.

La session constitue une tribune à travers de laquelle les pays africains exposent leurs expériences dans le domaine de la protection et de la promotion des droits de l’homme.

Elle permet à ces pays aussi d’évaluer leurs activités dans ce domaine et d’adopter un certain nombre de recommandations et d’engagements de nature à aider les pays africains à renforcer leurs actions dans le domaine juridique, surtout, au plan de la protection et de la promotion des droits de l’homme ainsi que la vulgarisation de leur culture.

La cérémonie inaugurale de la session a débuté par l’hymne de l’union africaine et celui de la Mauritanie fredonnés par un groupe d’enfants.

Prenant la parole à cette occasion, la présidente de la CADHP, Mme Soyata Maiga, a précisé que le thème des droits de l’homme est un sujet d’actualité et innovant, expliquant que cette rencontre donne l’opportunité de passer en revue ce dossier et de prendre connaissance de ces différentes composantes, d’évaluer ses états des lieux et de proposer des solutions à ses problèmes majeurs.

Elle a ajouté que ceux-ci sont impactés négativement par les conditions des prisons, de la justice, l’exécution des pratiques dégradantes à l’endroit des activistes dans le domaine, la détérioration de l’environnement et la faiblesse des services de l’enseignement et de la santé.

Mme Soyata Maiga a également passé en revue la situation des droits de l’homme dans les zones qui connaissent des conflits armés, notamment au Sahel.

Elle a noté les progrès et les améliorations enregistrés dans le domaine des droits de l’Homme au niveau du continent ces dernières années, surtout au plan de la circulation des personnes et des biens entre les pays membres de l’UA.

La Présidente de la CADHP a félicité le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, pour les avancées réalisées en Mauritanie dans le domaine des droits de l’homme, en ce qui concerne notamment l’arsenal législatif dont les applications sont visibles, à travers, les récents jugements relatifs aux crimes de l’esclavage.

De son côté, le représentant de la Commission de l’Union africaine (UA), a, au nom du président de la Commission de l’UA, M. Moussa Faki Mahamat, félicité la Mauritanie pour la bonne organisation de cette session, passant en revue les réalisations opérées par l’UA dans le domaine de la promotion des droits de l’homme dans son espace dont la ratification des conventions afférentes et en matière d’ancrage de la démocratie, protection de la liberté d’expression et de lutte contre les pratiques dégradantes.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, du Président de l’Assemblée nationale, M. Mohamed Ould Boïlil, du ministre secrétaire général de la présidence de la République, M. Cheikh Mohamed Ould Cheikh Sidiya, des membres du gouvernement, du commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, M. Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck et de hautes personnalités de l’État ainsi que d’un certain nombre de commandants des forces armées et de sécurité et du corps diplomatique accrédité en Mauritanie.

Dernière modification : 25/04/2018 12:12:21

HORIZONS

Dernier numéro : 7278

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1