Nouakchott,  07/04/2018
La Mauritanie, à l’instar de la communauté internationale, a commémoré samedi la journée mondiale de la santé sous le thème : ‘’la couverture santé universelle pour tous et partout’’.

Le ministère de la santé, en collaboration avec l’organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé à Nouakchott une cérémonie à cette occasion, une opportunité pour sensibiliser le public sur l’importance de la prévention des différentes maladies à travers une couverture sanitaire universelle pour tous et partout, ce qui constitue un des objectifs du développement durable.

Le secrétaire général du ministère de la santé, M. Ahmed Ould Sid Ahmed Ould Dié a, dans un mot pour la circonstance, indiqué que le département de la santé, sur instruction du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, veille à faire tout ce qui est de nature à promouvoir la santé publique dans le pays et à en relever le niveau.

Il a ajouté que le ministère, en application du programme du gouvernement du Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine, a conscience de l’intérêt que représente la couverture sanitaire globale pour lutter contre les maladies, les prévenir et atténuer leur impact sur les populations en général et sur les franges vulnérables en particulier.

M. Ould Dié a poursuivi en disant que ce qui a été réalisé dans le domaine de la santé comme construction de formations hospitalières; de centres spécialisés; d’acquisition d’équipements et de matériels; de formation de cadres médicaux et paramédicaux est le fruit des efforts prodigieux consentis par les pouvoirs publics ces dernières années dans le secteur.

Le représentant de l’OMS, Dr. Gueye Abdou Salam, a saisi cette occasion pour livrer à l’assistance le message de la directrice régionale de l’organisation qui note que ‘’la couverture sanitaire consiste à veiller à ce que chaque personne, indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social, bénéficie de services de santé essentiels et de qualité dont elle a besoin, sans pour autant subir des difficultés financières’’.

Il a évoqué les avancées enregistrées en matière de santé et de technologies sanitaires ayant permis de traiter avec succès certaines maladies (HIH-Sida, tuberculose, paludisme, hypertension artérielle et diabète) en plus de l’amélioration de l’accès aux services essentiels, de la généralisation de la vaccination et de l’éradication de la polio entre autres.

Il reste, dit-il, que les pays doivent améliorer la gouvernance et les systèmes d’information sanitaires en vue d’instaurer la couverture santé universelle, saluant l’intérêt manifeste accordé par le gouvernement à la problématique de la couverture sanitaire universelle à travers plusieurs réalisations pertinentes, stratégiques et porteuses d’espoir.

Dernière modification : 07/04/2018 15:48:44